fbpx

Nigeria : Les réseaux sociaux un tremplin d’éveil pour la jeunesse

Quelle identité trouver dans un pays de 210 millions d’habitants, ancienne colonie britannique, écartelé entre plus de 500 langues, autant d’ethnies et de croyances et divisé entre deux religions et 36 Etats ? C’est la question que se posent chaque jour les 45 000 abonnés du groupe The New Nigerian (le nouveau Nigérian) sur la nouvelle plateforme Clubhouse, réseau social où les internautes se retrouvent pour discuter.

Dans les espaces de discussion virtuelle du New Nigerian, des jeunes de la diaspora ou restés au pays dissertent et débattent sur l’actualité du géant d’Afrique de l’Ouest. On y donne des cours d’histoire ou de langues vernaculaires, on y découvre des philosophes ou des penseurs nigérians, les mythes de la culture Yorouba.

Bien que la majorité des participants appartiennent davantage aux groupes du « Sud » du pays, le mouvement prône l’unité du Nigeria, dans un contexte de très fortes tensions communautaires et d’appels sécessionnistes« Nous désirons un nouveau Nigérian progressiste sur les valeurs que nous défendons : le féminisme, les orientations sexuelles, les droits de l’Homme, mais nous ne serons jamais dans la confrontation ethnique ou religieuse », expose d’emblée Eniola Mafe, 37 ans, cofondatrice du mouvement.

Africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *