fbpx

Portrait:Abdoulaye Ahmat, le comédien au parcours exceptionnel

Natif du Ouaddaï, cheveux bien blanc , teint clair, Abdoulaye Ahmat Mahamat est un quinquagénaire âgé précisément de 59 ans et issue d’une famille de sept enfants dont il est le deuxième.

Très élégant et doté d’une intelligence remarquable alors qu’il entrait à l’école coranique, le jeune garçon fut envoyé après quelques années à l’école des blancs pour acquérir plus de connaissances dans la langue du colonisateur.

Refusant de se plier aux caprices de la vie, Abdoulaye Ahmat Mahamat met à profit son intelligence et sa morale d’acier, gravit les niveaux et obtient un bac littéraire.

Mais malgré le bac en poche, la situation sociale l’oblige à suspendre les études et fini par entrer dans la vie active : successivement travailleur dans une boulangerie puis mécanicien au garage administratif avant d’être recruté par médecin sans frontières (MSF) comme chauffeur, ensuite chez Afriq-Care en tant que chargé des relations extérieures et interprète.

Derrière cet homme cultivé, courtois et ouvert se cache aussi un héros, une Star des caméras. Les deux films qu’il avait joué ont fait succès tant par la richesse de leurs thèmes socioculturel et politico-economique à savoir : Taxi pour aouzou sortie en 1987, un court métrage et Darsalam sortie en 2002, un long métrage réalisés par Issa Serge Coelo, Abdoulaye Ahmat Mahamat alias Ali Mahamat Nour était acteur principal en compagnie de Haikail Zakaria alias commandant Al-kanto.

Pour rappel, dans le court métrage « Taxi pour aouzou » le héros Ali Mahamat Nour, chauffeur de taxi, était sur le point de devenir papa. En parcourant les rues de N’djaména, il raconte sa vie, ses rêves et ses défis à travers les obsessions d’une société violente.

À travers ce héros, on voit un homme simple et digne, plein d’optimisme malgré un environnement difficile et parfois dangereux. Son regard tend vers l’espoir d’une vie meilleure, d’un Tchad radieux, démocratique, libre et prospère où ses filles et fils vivront en harmonie comme les enfants d’un seul père et d’une même mère.

Le deuxième film portant un titre déjà lourd de sens et signification, « Darsalam » en arabe local qui veut dire « pays de Paix » met en exergue la question de la guerre et ses lots de malheur qui est la cause primordiale du retard dans le décollage socioéconomique, culturel et politique du Tchad, pays du héros.

Impliqué dans l’émeute qui sera violemment réprimée suite à la contestation au payement d’impôt, le héro prend le chemin du maquis avec un nombre important d’éléments.

Ainsi, le Front pour la Libération Nationale (FROLINA) voit le jour en 1976 au Nord du pays.

Abdoulaye Ahmat Mahamat, héros de ce film dramatique et du type fiction incarne le comportement peu orthodoxe de certains leaders politico-militaire qui ne visent que leurs intérêts égoïstes au détriment des intérêts public général.

La mort du héros après le coup d’État raté montre l’échec d’une longue lutte armée avec des pertes tant humaine, matérielle et financière pour le Tchad.

Notons que le succès de ces films a conduit Abdoulaye Ahmat Mahamat à représenter le Tchad dans divers pays notamment la France, la Belgique, l’Allemagne, la Libye…
Côté politique, Abdoulaye Ahmat Mahamat est un militant de première heure dans le parti MPS. Ce qui lui a valu quatre ans de service comme Secrétaire Général provincial de MPS dans le Ouaddaï avant de céder sa place à l’actuel Secretaire Général Abbas Abdelkrim Badour. Aujourd’hui sans travail mais conseiller principal du SG provincial.

Soucieux de la réussite de ses enfants, Abdoulaye Ahmat Mahamat affirme avoir classé l’éducation et la formation de ses progénitures à la tête de tous. Pour preuve, parmi les dix enfants, quatre ont obtenu leur parchemin dont deux avec Master et un autre avec le diplôme de santé, Infirmier diplômé d’état (IDE).

Côté ambition et rêves, Abdoulaye Ahmat Mahamat rêve d’avoir une clinique privée moderne afin soulager les malades. Même si c’est très tôt de le déclarer : { si Dieu me préserve encore la vie, j’espère dans la mesure du possible et avec l’accord du grand leader rassembleur du MPS être candidat aux élections législatives avenir.} Nous confie-t-il.

Abdoulaye Ahmat Mahamat aime la couleur blanche parce que le blanc symbolise la paix. Comme loisirs, il est hyper fan des films instructifs, le football et la lecture quelque fois.

En voulant connaître ses défauts, tout souriant, le quinquagénaire laisse entendre { quelqu’un d’autre, voit mieux nos défauts que nous même.}

Longue vie au héros des films Taxi pour aouzou et Darsalam .

Abéché TWM. Emmanuel

Une pensée sur “Portrait:Abdoulaye Ahmat, le comédien au parcours exceptionnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *