fbpx

Symposium sur la paix: « Les femmes vainqueurs des batailles» Acheikh Ibn Oumar

Le Ministre d’Etat chargé de la réconciliation nationale clos le Symposium National des femmes sur la paix

«Des batailles de l’enfantement à celle de la gestion du foyer, des batailles de la survie à celle de la protection de l’environnement. Des batailles aussi gagnées par l’émotion lors des sinistres et désastres humains causés par des conflits meurtriers.», Acheikh Ibn Oumar Le Ministre d’Etat chargé de la réconciliation nationale

Le Ministre d’Etat chargé de la réconciliation nationale et du dialogue, Acheikh Ibn Oumar, représentant le premier ministre, a clôturé cet après-midi du 27 juin 2021, les travaux du premier Symposium National des Femmes sur la Sécurité et la Paix durable au Tchad.

La cérémonie de clôture s’est déroulée au Radisson Blu hôtel, en présence de la ministre de l’aménagement du territoire, Amina Ehemir Torna, représentant elle aussi son homologue de la femme, d’une délégation des femmes venues de l’Afrique de l’Ouest et plusieurs autres invités de toutes les provinces du Tchad.

« Nous voulons la paix » ! Les mains levées vers le ciel, les danseurs du ballet national entrent en scène faisant un appel à la paix, lors de cette cérémonie de clôture des activités du symposium.

La ministre de l’aménagement du territoire, Amina Ehemir Torna, a souligné que le symposium national des femmes sur la sécurité et la paix durable est le premier du genre au Tchad. « Je peux vous assurer que les motions, recommandations, plaidoyers que le Gouvernement à travers le ministère de la femme, de la famille et de la protection de l’enfance fera tout ce qui est de son pouvoir pour garantir l’effectivité de leur mise en œuvre. »
Clôturant les activités du symposium, le Ministre d’Etat chargé de la Réconciliation nationale et du Dialogue, Acheikh Ibn Oumar a rendu hommage aux femmes en ces termes :
« Les femmes sont fortes, courageuses, mais aussi et surtout les femmes sont fidèles, elles sont aimables. Chers participantes et participants, si Kelou bit al diguel a été choisie comme l’emblème national, c’est parce que la nation avait conscience que la femme constitue le socle sur lequel elle peut et doit s’appuyer pour se bâtir.

Les femmes depuis la nuit des temps remportent toutes les batailles auxquelles elles ont fait face.

«Des batailles de l’enfantement à celle de la gestion du foyer, des batailles de la survie à celle de la protection de l’environnement. Des batailles aussi gagnées par l’émotion lors des sinistres et désastres humains causés par des conflits meurtriers.»

Je déclare clos les travaux du Symposium des Femmes sur la Paix durable. »
Au terme de ces assises,
Plusieurs recommandations en rapport avec la paix et la sécurité étaient formulées à l’endroit du Gouvernement et ses partenaires.

Ahmat Adoum Moussa/ Toumaï Web Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *