fbpx

Tandjilé: Care International lance le projet «PASS PRIN» contre la malnutrition

Care International en partenariat avec le CSSI a organisé ce 23 juin 2021 un atelier de lancement du «Projet d’Amélioration des Soins de Santé Primaire et Nutritionnelle(PASS PRIN) dans le district sanitaire de Laï, dans la province de la Tandjilé.

Cette activité s’est déroulée au centre Emmaüs, en présence du Gouverneur de ladite province, des autorités religieuses et traditionnelles ainsi que plusieurs autres invités.

L’objectif de ce projet est de réduire la morbidité et la mortalité maternelle et infantile dans le district sanitaire de Laï à travers la fourniture équitable des services et soins de qualité et l’adoption de bonnes pratiques nutritionnelle et d’hygiène.

Le Représentant du CSSI , Hamit Kessely a souligné que ce projet PASS PRIN est très important aussi bien pour le district sanitaire de Laï, pour la Délégation Sanitaire Provinciale de la Tandjilé et aussi pour le Tchad, dont les autorités oeuvrent chaque jour pour l’amélioration du système sanitaire.

La Directrice des programmes de CARE International, représentant le Directeur pays, SEKPE Huguette a précisé que la nutrition est non seulement un droit humain, mais un secteur important pour promouvoir le capital humain.

La malnutrition est un défi mondial et un problème de développement qui, est au centre des interventions de beaucoup d’organisations humanitaires comme le cas de Care International. Et Henriette d’ajouter que le projet a été élaboré sur la base des besoins réels des bénéficiaires et il va appuyer six (6)piliers du système de santé à savoir: gouvernance, système d’information sanitaire, prestations services, ressources et médicaments.

Lançant officiellement les activités du projet, le Gouverneur de la province de la Tandjilé, Douklengar Miayo, a affirmé que cette initiative de Care International est à saluer puisqu’elle entre en droite ligne des actions du Gouvernement de la République du Tchad en lien avec la Politique Nationale de Nutrition.

Ce projet financé à hauteur de 5500.000 euro par l’Union européenne, aura une durée de 58 mois, dont la fin est prévue pour octobre 2025.

TWM, Ahmat Adoum Moussa, envoyé spécial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *