fbpx

Nigéria : Buhari suspend les activités de Twitter.

Le gouvernement nigérian a annoncé, vendredi 4 juin, dans un communiqué, avoir suspendu les activités de Twitter dans le pays le plus peuplé d’Afrique, deux jours après la suppression par le réseau social d’un « tweet » du président Muhammadu Buhari.

« Le gouvernement fédéral a suspendu, pour une durée indéterminée, les activités du service de microblogging et de réseau social Twitter au Nigeria », indique le ministère nigérian de l’Information et de la Culture dans son communiqué.

Twitter avait supprimé mercredi 2 juin un message du président Buhari qui menaçait les responsables des violences actuelles dans le sud-est du Nigeria, le réseau social estimant que le chef de l’État enfreignait ses règles d’utilisation.

Le ministre de l’Information Lai Mohammed avait répliqué, lors d’un message à la presse, que si Twitter avait ses propres règles, le président avait le droit de commenter la situation au Nigeria. Il avait notamment accusé le réseau social de tolérer les messages du chef d’un groupe séparatiste actif dans le sud-est du Nigeria qui, selon lui, encouragent la violence.

Le ministre avait également fait référence à l’appel lancé l’année dernière par le PDG de Twitter, Jack Dorsey, à donner des bitcoins pour soutenir les manifestations contre les violences policières qui secouaient le pays. « La mission de Twitter au Nigeria après ces deux exemples est très suspecte. Quelles sont ses intentions? », avait-il lancé aux journalistes.

RFI avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *