fbpx

Ghana: Première maison construite à base de briques de déchets plastiques

Pour lutter contre la pollution plastique, l’entrepreneur Nelson Boateng a fondé Nelplast, un centre de transformation et de recyclage de déchets plastiques. L’initiative saluée par le gouvernement ambitionne de combler le déficit d’infrastructures routières et de logement.
Dans la municipalité de Kpone Katamanso au Ghana, la start-up Nelplast, spécialisée dans la construction de routes à partir de déchets plastiques, a dévoilé une maison entièrement conçue à partir de ce matériau. Au total, 13 400 kilos de déchets collectés dans les caniveaux et sur les plages ont été utilisés pour construire la maison.
Les briques sont composées de 70 % de plastique et de 30 % de sable. Elles auraient la capacité de résister aux tremblements de terre ou aux secousses. Elles seraient également conçues de telle sorte qu’elles procurent une température fraîche. L’édifice est considéré comme la toute première maison conçue à partir de déchets plastiques dans le pays.

C’est en 2015 que l’entrepreneur Nelson Boateng, le fondateur, a lancé cette initiative alors que le pays débattait sur la nécessité d’interdire les déchets plastiques afin de rendre les villes plus propres. Poussé par la motivation de préserver l’environnement, il a eu l’idée de proposer des routes et des maisons durables.

« Lorsque le gouvernement essayait de dire « interdisons le plastique » et que j’ai également entendu les nouvelles selon lesquelles le plastique étouffe les caniveaux, provoque des inondations, des décès et d’autres choses, je me suis également senti très mal », a-t-il déclaré dans un média local.
Avec une population de plus de 31 millions d’habitants, ce pays d’Afrique occidentale produit chaque jour 3000 tonnes de déchets plastiques, dont seulement 3 % sont recyclés. Les déchets plastiques non collectés obstruent les systèmes de drainage, sont brûlés illégalement ou finissent dans les rivières et l’océan.
Le ministère des Travaux et du Logement du Ghana a exploré la semaine passée les moyens de s’associer à des entreprises privées pour promouvoir l’utilisation de matières premières locales dans les projets de logement. Dans le cadre de ce projet, la maison construite par Nelson Boateng a été inspectée. Selon le ministère, cette approche permettrait de réduire le coût des logements et de créer des emplois pour la jeunesse du pays.

Cette innovation répond à la promotion de logements abordables face à l’augmentation du coût de certains matériaux de construction, notamment le ciment et les barres de fer. Elle est essentielle à la fois dans la résolution des problèmes liés à la gestion des déchets plastiques et au logement.

Le gouvernement s’est engagé à soutenir Nelplast afin de permettre à l’entreprise de développer un plus grand nombre de ces maisons abordables. L’utilisation de briques locales en plastique a également été encouragée dans la construction d’infrastructures scolaires et sanitaires dans tout le pays.

A ce jour, Nelplast emploie 63 travailleurs et fournit des emplois indirects à plus de 300 collecteurs de plastique. L’entreprise est en train de recevoir la certification du produit de la part de l’Autorité ghanéenne de normalisation (GSA). Nelson Boateng précise que Nelplast a la capacité de construite 1000 maisons avec l’appui du gouvernement. Elle commencera la production de feuilles de toiture en plastique d’ici la fin du mois de juin 2021.

Source : Agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *