fbpx

Doba : Rareté des mangues dans cette localité productrice

Considérée comme principale ville qui ravitaille le pays en mangues, la ville de Doba connait ces derniers jours des difficultés de ravitaillement.

Les mangues se raréfient et les prix augmentent du jour le jour sur les marchés.

Entre fin février et début avril dernier, le marché moderne de Doba et ses alentours étaient envahis par des mangues.

Des dizaines de camions chargés de mangues quittaient la ville chaque jour en direction de N’Djaména, Dagana et Ngouri. Mais aujourd’hui, les mangues se sont très rarent dans les différents carrefours de la ville.

Les mangues communément appelées « Bangui », succulentes, délicieuses et plus aimées par les consommateurs commencent à disparaître progressivement et laissent place aux mangues appelées « Kassay » et « maïdougouri ». Celles-ci ont un goût un peu acide, amère et moins apprécié des consommateurs.

Les vendeuses, appelées « Mosso » que nous avons interrogées sur les causes de la raréfaction et l’augmentation du prix des mangues sur le marché nous ont confié que cela est due aux fortes pluies que la ville a enregistré ces derniers jours.

«Les mangues deviennent chères et rares, s’Il commence à pleuvoir», à indiqué une vendeuse interrogée, assise non loin de l’agence de voyage STTL.

La population est dans l’obligation de profiter goulûment du reste des mangues pour n’est pas se faire surprendre par une absence totale.

@TWM Doba, Adam Ramadan Ibrahim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *