fbpx

Le Niger affirme sa volonté de coopérer avec le Tchad contre les rebelles du Fact.

De source officielle au Niger, on affirme aujourd’hui que le pays coopère pleinement avec le Tchad.

Selon cette même source, les forces armées des deux pays sont en contact permanent. Quelques arrestations ont déjà eu lieu, sans précision sur leur nombre pour l’instant, au niveau de Dirkou.

Dimanche 25 avril, le porte-parole du Conseil militaire de transition tchadien (CMT) affirmait que des rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (Fact) avaient été mis en déroute par les forces armées tchadiennes, et qu’ils se sont repliés au Niger.

Le général Azem Bermandoa Agouna se disait prêt à les pourchasser, et demandait effectivement la coopération du Niger, et des alliés du G5 Sahel.

Collaboration pour raison d’État certains s’interrogent déjà: un pays médiateur comme le Niger peut-il prendre position, en répondant favorablement aux demandes de Ndjamena ?

Dans la capitale nigérienne, des sources proches du dossier assurent que oui. Elles avancent la raison d’État pour justifier cette collaboration et rappellent que les deux pays sont membres du G5 Sahel.

Source: RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *