fbpx

Les tchadiens disent adieu à leur Maréchal Idriss Deby ITNO

Les obsèques officielles du Maréchal du Tchad, président de la République, Idriss Deby ITNO se sont déroulées ce 23 avril 2021, à la Place de la Nation de N’Djamena. Plusieurs dirigeants et représentants africains et autres ont répondu présent pour témoigner leur soutien à la famille du défunt et au peuple tchadien.

Les larmes coulaient comme des gouttes de pluies, les tchadiens et les africains ont dit leur dernier adieu à l’homme qui, selon beaucoup de personnes, est le garant de la paix et de la sécurité dans la sous-région. Le Maréchal Idriss Deby ITNO a succombé de suite de ses blessures après qu’il s’est rendu sur le front pour défendre l’intégrité territoriale.

« Mesdames et messieurs, vous comprenez tout ce que ressent une mère qui perd son fils et ce que vit une femme qui perd son époux, son autre moi, le Maréchal du Tchad est pour moi un être exemplaire, un père attentionné et un conseiller avisé. Le Maréchal du Tchad n’est plus mais Dieu est toujours là et qu’il console tous les cœurs éplorés. Notre guide n’est plus mais l’étoile du berger brille dans le ciel pour nous orienter vers le confort. Glorieux soldat, intrépide guerrier, debout et invincible devant tous les périls. Tenons-nous les bras, marchons et loin pour porter le message de la paix, la cohésion nationale, sans nous préjuger de nos origines et de nos confessions, celle de sa vision et tel sera notre héritagetage, oui, la patrie, l’honneur, la dignité, voici les principes auxquels le Maréchal était toujours attaché ».

C’est avec ce discours que la première dame Hinda Deby ITNO a fait verser davantage les larmes de plusieurs personnes.

Ses amis et compagnons de lutte garde de lui le souvenir d’un grand homme d’Etat qui a consacré toute sa vie au service de son peuple. Le président français Emmanuel Macron a souligné qu’Idriss a vécu soldat et est mort soldat. Avant de souligner que la France ne laissera jamais personne remettre en cause et ne laissera jamais personne menacé ni aujourd’hui, ni demain, la stabilité et l’intégrité du Tchad.

Après les obsèques militaires, la dépouille a été remise à la famille du défunt qui l’a emmenée à la grande mosquée pour la prière avant d’acheminer à Amdjarass, sa ville natale et sa dernière demeure.

TWM Ahmat Adoum Moussa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *