fbpx

Guéra : 820148 personnes souffrent d’insécurité alimentaire

Guéra : Tenue d’une réunion du Comité Provincial d’Action (CPA)

Dans le but de promouvoir la gouvernance locale et le développement à la base, l’État tchadien a défini une série de textes qui précisent les conditions de l’opérationnalisation de la décentralisation au Tchad.

Par l’arrêté n°027/PM/2003 du 25 septembre 2003, l’état tchadien institue la mise en place d’un mécanisme de suivi des réunions sectorielles sur le développement rural au niveau central et décentralisé; et renforcé par l’arrêté n°725/PR/PM/2014 du 04 mars 2014 portant mise en place d’un dispositif national de prévention de gestion des crises alimentaires et nutritionnelles.

Au niveau des provinces, le mécanisme est dénommé Comité Provincial d’Action (CPA).

C’est dans cette optique que ce jeudi 15 avril 2021, s’est tenue au grand salon du Gouvernorat une réunion du comité provincial d’action ( CPA), réunion présidée par le Gouverneur de la province du Guéra, M. Dago Yacoub.

Cette réunion a vu la présence des délégués et chefs de services déconcentrés de l’État, les représentants des organisations non- gouvernementales partenaires de l’État, et de plusieurs hauts cadres de l’administration de la ville de Mongo.

Ouvrant la réunion, le Gouverneur de la province du Guéra, M. Dago Yacoub a tout d’abord rappelé aux participants les points inscrits à l’ordre du jour avant de passer la parole au rapporteur pour faire le compte-rendu de la réunion précédente.

Après lecture du compte-rendu, la question de la situation de l’insécurité alimentaire aigüe dans le Guéra a été à l’ordre du jour. Toutes les analyses évoquées (analyse de la consommation alimentaire, analyse des résultats HEA, analyse de l’évolution des moyens d’existence…) sont liées à la situation nutritionnelle de la population de la province du Guéra.

La population est estimée par phase d’insécurité alimentaire. Ainsi, les analyses révèlent que 820148 habitants se trouvent dans les différentes phases de l’insécurité alimentaire: 628678 personnes en phase minimale, 135485 personnes en phase sous pression, 92024 personnes en phase de crise, et 2892 personnes en phase d’urgence.

Si toutes ces catégories ne reçoivent pas d’aide nécessaire selon le besoin exprimé chaque phase, les personnes peuvent facilement basculer d’une phase à une autre plus critique.

Après analyse de la situation de mars en mai 2021, l’on apprend que tous les départements de la province du Guéra sont en phase sous pression. Mais dans la situation projetée (juin-août 2021), le département de Mangalmé pourrait facilement basculer dans la phase de crise. C’est pourquoi, la situation du département de Mangalmé a préoccupé l’assistance qui a longuement discuté sur la question.

TWM/Mongo, Adoum Casimir Adjbane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *