fbpx

Élections au Tchad : »Je n’ai pas à assumer le bilan des trente années d’Idriss Déby ITNO ». PPA

Dernier Premier ministre d’Idriss Déby ITNO, aujourd’hui opposant virulent dans ses discours de campagne face au candidat sortant Idriss Déby ITNO et espère être le candidat de l’alternance au Tchad. Depuis plusieurs semaines, l’homme du Mayo-Kebbi Ouest sillonne le Tchad par la route, affrontant les kilomètres de pistes impraticables pour aller à la rencontre des électeurs

C’est dans un entretien accordé à Jeune Afrique.com que l’homme du coq blanc s’est exprimé longuement sur sa candidature.

Ainsi, après avoir abordé certaines questions liées avec sa candidature, le candidat du coq s’est exprimé sur plusieurs questions qui touchent la vie politique au Tchad en l’occurrence sur le temps passé à coté d’Idriss Deby ITNO lorsqu’il était premier d’où il a répondu en ces termes : « Je n’ai pas à assumer le bilan des trente années d’Idriss Déby ITNO. Je n’ai pas non plus à assumer les décisions qui ne relevaient pas du chef de gouvernement que j’étais. Dans notre pays, beaucoup de choses se décident à la présidence et non à la primature.

En revanche, oui, j’assume ce que j’ai fait pendant vingt-sept mois, c’est-à-dire gérer les conséquences d’une crise financière qui m’a précédé et qui faisait suite à la baisse des prix du pétrole et à la dette de notre pays vis-à-vis de Glencore.

Dès 2015, un an avant mon entrée en fonctions, cette entreprise captait la totalité de nos recettes pétrolières et j’ai donc dû gérer les conséquences de cette situation sur le plan social. Il a fallu prendre un certain nombre de décisions de rigueur pour que l’État ne s’effondre pas.

Je les revendique pleinement car c’était nécessaire pour garder l’État tchadien en vie.», a-t-il expliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *