fbpx

De l’hebdomadaire au quotidien, un véritable exploit du journal Le Sahel

Le journal Le Sahel est passé de l’hebdomadaire au quotidien depuis le 10 mars dernier, à travers sa parution numéro 001. Il paraitra désormais du lundi au vendredi sous format 32 X 45 et en quadri.

L’annonce a été faite lors d’un point de presse, animé par son Directeur de Publication Mahamat Kally Ismaël Youssouf.

« La rigueur d’informer sans manipuler » c’est le slogan de ce journal qui est né depuis 4 ans et 8 mois, sous le récépissé n°015/PR/2016 du 28 juin 2016, d’abord en tant qu’un journal hebdomadaire avant de migrer vers une parution quotidienne grâce à un dur labeur d’une équipe dynamique, qui a travaillé d’arrache-pied.

Mahamat Kally Ismaël Youssouf Directeur de Publication du Sahel

« Pour en arriver là, nous avons dû traverser plusieurs étapes et affronter des nombreux défis. Dans un contexte économique difficile et de par l’étroitesse de l’assiette publicitaire, on était passé par tous les états. Mais la passion d’exercer ce noble métier, le sacerdoce de servir le pays, informer nos lecteurs, ont eu raison de la démotivation. Oui nous avons eu à faire à des privations, souvent aussi d’intimidations, mais notre détermination à remplir notre part de mission, celle d’être un acteur du développement de notre pays, était plus forte que le découragement. »

Extrait du point de presse du Directeur de Publication

Durant son parcours, le journal a réalisé une centaine des numéros ordinaires et plusieurs hors-pairs. Les articles sont axés sur des dossiers, des enquêtes, des analyses sociopolitiques et économiques, et bien d’autres rubriques. En raison du coup dur que semble porter les Technologies de l’Information et de la Communication sur la survie de la presse écrite, le journal s’est doté en 2020, d’un site web référencé et présent sur les réseaux sociaux avec une page Facebook et Instagram.

La version papier est vendue sur le marché au prix de 200 FCFA l’unité et disponible dans les kiosques, les points de vente et avec les vendeurs à la criée.

TWM Ahmat Adoum Moussa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *