fbpx

Marché à mil: Eaux usées, aux odeurs nauséabondes sur l’avenue Félix Malloum

A N’Djamena, la capitale tchadienne, le tronçon de l’avenue Félix Malloum (axe derrière le marché à mil) est complètement envahit par les eaux usées provenant essentiellement des toilettes à l’intérieur du marché. C’est pratiquement plus de deux mois le problème de ruissellement continue et prend de l’ampleur en rendant pratiquement les activités très difficiles. 

Une situation qui laisse la circulation dans un état peu enviable et angoisse les vendeurs qui se trouvent aux alentours.

Les eaux de ruissellement ont complètement envahit le goudron. Et, juste à côté, des vendeurs étalent leurs fruits à même le sol.

Contre leur gré, les piétons sont obligés de traverser ce lieu en mettant les pieds dans ces eaux usées qui dégagent une odeur nauséabonde.

Un commerçant assis en face de ces eaux s’est indigné en ces termes :  » Ces eaux sortent des douches qui se trouvent à l’intérieur du marché. Les agents municipaux sont bien au courant et ils ne font malheureusement rien. C’est vraiment déplorable ».

Cepandant, ces eaux usées ne peuvent être sans conséquences, vue la situation sanitaire liée au pandémie de la Covid-19 qui, recommande le respect des règles d’hygiène.

TWM Ahmat Adoum Moussa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.