fbpx

Tchad : Le développement socio-économique du Kanem au cœur d’un atelier

Les cadres de la province du Kanem à savoir, les administrateurs, opérateurs économiques, enseignants chercheurs et étudiants ainsi que plusieurs couches socioprofessionnelles réfléchissent pour la relance des secteurs promoteurs à travers un atelier.

Une vue dans un marché à Mao

A l’initiative de réseau des associations de la société civile pour le développement du Kanem, l’atelier vise à recenser les obstacles de développement socioéconomique.

Située dans la zone sahélo saharienne, la province du Kanem, malgré sa position géographique entre les frontières, connait des difficultés pour son développement socioéconomique.

A travers cet atelier, les participants aborderont les questions de l’accès aux terres agricoles, l’élevage, les commerces ou encore le secteur Minier.

Abdelkrim Mbodou Taher, président du comité d’organisation

Dans son mot de bienvenue, le président du comité d’organisation Abdelkrim Mbodou Taher, à souligné les potentialités énormes que regorge le Kanem.

Pour lui, il est de responsabilité des filles et fils de la province de contribuer à les transformer et aussi créer des profits.

Le Président d’honneur, l’ambassadeur Moustapha Ali Alifeï s’est félicité de l’organisation de cet atelier qui dit-il, premier du genre conçu et réalisé par les ressortissants de la province.

Amb. Moustapha Ali Alifeï, président d’honneur

L’Ambassadeur Moustapha Ali Alifeï de rappeler les propos aimables du Maréchal du Tchad  à l’endroit de la population du Kanem lors de sa récente visite à Mao dans lesquels, louant l’esprit de fraternité et de convivialité des populations de cette province.

Pour lui, les présentes assises viennent en appui aux efforts de l’Etat et ses partenaires impliqués dans le développement socioéconomique.

De ce fait, il souligne que les actions concrètes visant à contribuer à l’amélioration des conditions de vie  des éleveurs et agriculteurs ; des jeunes et des femmes de la région doivent être prioriser et soutenu dans son ensemble.

Cependant, le représentant du gouverneur Nana Djimbé Ngaryambaya a souligné l’importance de  cet atelier qui dit-il sans nul doute va contribuer à résoudre le problème du retard du Kanem dans le développement.

Nana Djimbé Ngaryambaya, représentant du gouverneur

Il rassure de sa disponibilité pour appuyer et accompagner cette initiative.

Faut-il le rappeler, les présentes assises dureront deux jours, facilitées par plusieurs entreprises privées de la place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *