fbpx

Plénière à L’Assemblée nationale : la ministre de l’Hydraulique face aux députés

La Ministre de l’Hydraulique urbaine et rurale, Mme Tahani Mahamat Hassan a répondu ce mercredi 24 février 2021, au palais de la Démocratie aux questions orales avec débats relatives à la problématique d’accès à l’eau dans la province de Wadi-fira ainsi que les autres provinces du Tchad.

La séance a été présidée par Haroun Kabadi, président de l’Assemblée nationale. Le Député Ahmat Annadif Khatir, 2ème vice-président de l’Assemblée nationale est l’auteur des questions.

Pour le Député Ahmat Annadif Khatir, le problème revêt un caractère existentiel pour la population de Wadi-fira et, à fait l’objet de plusieurs interpellations à l’endroit du gouvernement sans une amélioration significative.

Dans son intervention, Mme Tahani Mahamat Hassan, Ministre de l’Hydraulique urbaine et rurale a souligné la nécessité d’eau potable sur l’ensemble du territoire national.

Pour elle, nul n’ignore que l’eau c’est la vie. Le taux de déserte en eau dans l’ensemble de pays accroît de jour en jour. Souligne-t-elle

La Ministre de mentionner que, le gouvernement et ses partenaires travaillent à travers plusieurs projets en cours d’exécution pour résoudre les problèmes d’accès à l’eau potable dans le Wadi-fira et aussi dans les autres provinces du Pays.

Pour le député Moussa Kadam, 1er vice-président de l’AN, la responsabilité est partagée car dit-il, plus de 30 ans l’accès à l’eau potable n’a pas tellement évolués sur l’ensemble du Tchad insiste t-il.

Pour lui, le gouvernement a réalisé plusieurs pompes à motricité humaine mais, qui tombe plus souvent en panne. De ce fait, il suggère l’exemple  Burkina Faso en matière de stockage et traitement d’eau comme l’a souligné aussi l’auteur des questions.

Les députés ont évoqué le renforcement de certains réseaux d’adduction d’eau existantes. Et, la mauvaise qualité d’eau dans certains provinces à fait aussi l’objet des débats

S’agissant de la résolution sur l’accès à l’eau potable, les présidents des groupes parlementaires ont mis en différée. Car, ils ont émis le souhait de donner un repi au gouvernement suite à l’état de lieux fait par le Président de la République lors de sa tournée à l’intérieur du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *