fbpx

Niger: Un véhicule de la CENI saute sur une mine, 07 morts, 3 blessés

Un véhicule transportant des agents électoraux et du matériel de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a sauté sur une mine dans la commune de Dargol, dans le département de Gothèye (Région de Tillabéri).

L’accident a fait sept (7) morts et trois (3) blessés graves. Par ailleurs, plusieurs autres incidents sécuritaires ont été signalés dans cette région frontalière du Mali en cette journée de vote pour le second tour de l’élection présidentielle.

Dans les départements de Filingué et  de Bankilaré, des  individus armés ont saccagé plusieurs bureaux de vote et dans celui de Banibangou, des heurts ont éclaté entre les militants des partis politiques en compétition.

Selon le gouverneur de la région de Tillabéri, Tidjani Ibrahim Katiella,  le véhicule qui a sauté sur une mine artisanale ce dimanche à Waraou dans la commune de Dargol (département de Gothèye), transportait des présidents et des secrétaires des bureaux de vote. Sept (7) agents de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ont été tués et trois (3) autres gravement blessés.

Les forces de sécurité se sont immédiatement transportées sur les lieux de l’accident.
D’autres incidents sécuritaires ont également été signalés dans plusieurs départements de la région toujours ce dimanche, jour de vote pour le second tour de l’élection présidentielle.

A Filingué, des individus armés ont saccagé deux (2) bureaux de vote à Touloun Damissa et selon une source au niveau de la Commission électorale régionale, en début de soirée, il n y a toujours pas  de nouvelles des agents électoraux.
A Bankilaré également, deux (2) bureaux de vote ont été saccagés par des individus armés venus à bord de motos. Ces derniers ont emportés un véhicule 4×4 et partis avec le chauffeur. Le véhicule qui appartient au parti au pouvoir était en mission pour déposer des délégués.

Afin de se mettre en sécurité, plusieurs bureaux de vote se trouvant dans la zone ont décidé de suspendre les opérations de vote.
A Banibangou, toujours dans la région de Tillabéri, des heurts ont opposé des militants des partis politiques.
Menaces sécuritaires
Selon les autorités, les forces de défense et de sécurité (FDS) ont engagé des opérations de ratissage. La situation sécuritaire dans cette région frontalière du Mali est très critique. Plusieurs groupes terroristes se sont installés dans la zone qui est placée en état d’urgence depuis 2017 pour permettre aux FDS de faire face aux assauts meurtriers des individus armés contre les positions de l’armée ou des civils.

L’armée nigérienne (FAN) mènent plusieurs opérations en partenariat avec des forces étrangères notamment l’opération française Barkhane et les forces spéciales américaines.
C’est dans ce climat sécuritaire incertain que se déroule, ce dimanche 21 février 2021, le second tour de l’élection présidentielle au Niger. Quelques 7,4 millions d’électeurs sont appelés à élire le nouveau président du pays. Le second tour oppose  Mohamed Bazoum du PNDS Tarraya, le candidat du parti au pouvoir à  celui de l’opposition, Mahamane Ousmane du RDR Tchanji.

Les bureaux de vote ont ouvert à 8h00 et devraient fermer à 19h00.

Source :Actuniger.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *