fbpx

Covid-19 : un congélateur sud-africain facilite le transport des vaccins

Une entreprise sud-africaine de gaz naturel, Renergen, utilise ses connaissances en cryogénie pour développer un congélateur de transport biologique ultra-froid.

Ce congélateur pourra assurer en toute sécurité la circulation des vaccins Covid-19 dans les zones rurales.

« Dans beaucoup de ces endroits où vous avez ces colonies rurales, vous n’avez pas le type d’électricité nécessaire pour pouvoir brancher quelque chose. Maintenant, l’autre défi à relever est d’avoir un congélateur qui est très transportable dont la température peut descendre à moins 70 degrés Celsius. «  déclare Stefano Marani, PDG de Renergen.

L’appareil appelé CryoVacc, maintient une température interne constante (8 à -150 C) pendant plus de 25 jours, sans avoir besoin d’une source d’énergie externe. Un détail particulièrement utile dans les pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud qui comptent une importante population rurale et qui n’ont pas toujours accès à un stockage et à un transport appropriés pendant de longues périodes.

« Ce sont 2,8 milliards de personnes qui, dans certains cas, peuvent avoir besoin d’une piqûre, dans d’autres cas, de deux piqûres. On parle donc tout à coup de 5,6 milliards de vaccins potentiels qui doivent être déployés dans les zones rurales. Ce problème est un cauchemar logistique, un cauchemar que le monde n’a jamais connu auparavant. […] \_Vous avez un réseau complet de choses combinées dans l’affaire, de sorte que vous savez à tout moment exactement où elle se trouve, à quoi ressemble la chaîne de garde … et surtout, vous pouvez valider que ce qui entre dans votre bras a suivi un processus ordonné correct en ce sens qu’il maintient une température exacte en se déplaçant du point A au point B. »_ précise Stefano Marani

Mercredi, le conseil de sécurité des Nations unies s’est réuni virtuellement pour aborder les vaccinations.

Et face aux inégalités flagrantes qui mettent la planète en danger, les Nations Unies ont lancé des appels en faveur d’un effort mondial coordonné pour vacciner contre la Covid-19.

Le secrétaire général Antonio Guterres s’est alarmé du fait que seuls 10 pays ont administré 75 % des doses jusqu’à présent – et 130 pays n’en ont reçu aucune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *