fbpx

Barh Elgazel : OXFAM échanges avec le chefs des communautés à Chadra

OXFAM, l’Association d’Appui aux Initiatives de développement rural (AIDER) et la delegation tiennent un mini atelier de diagnostic communautaire des problématiques liées à la protection sociale ce  vendredi 12 février 2021 à Chadara, dans le département du Barh Elgazel Ouest.

Cette journée d’échange qui a regroupé plusieurs couches socioprofessionnelles de la localité permettra aux responsables de OXFAM de s’imprégner de la réalité pour déboucher à l’élaboration d’un plaidoyer en réponse à la question de la protection sociale.

Les échanges animés par Brahim Saleh de AIDER et Mahamat Ibrahim chargé de plaidoyer et communication à OXFAM en présence de la Déléguée chargée de la protection et  de la petite enfance Samira Malo Flo ont permis de faire le tour des questions liées à la disponibilité des ressources, leur accessibilité et leur utilisation.

Samira Malo Flo
Déléguée chargée de la protection et  de la petite enfance

Ils sont plus d’une vingtaine des chefs des communautés à répondre à ces assises, qui pour eux, constitues une tribune pour exprimer leurs difficultés quotidiennes en matière d’agriculture, culture maraichère, eau, hygiène, assainissement, santé ou éducation.

A travers un débat fructueux, les chefs des communautés ont souligné le manque crucial des tracteurs pour permettre une large production dans leurs jardins. Sur 10 tracteurs offerts par le gouvernement, il y a seulement deux qui continuent de fonctionner avec beaucoup des difficultés.

Pour solliciter une expertise d’accès à l’eau potable pour tous, les participants ont plaidé pour la construction d’un château dans la localité de chadara et ses environs pour combler les besoins croissants, car disent-ils, un seul château pour 100 foyers et 05 points d’eau ne suffissent pas.

Ils optent pour l’implantation des forages d’eau alimentés par des panneaux solaires dans les jardins pour optimiser les ressources humaines mais aussi élargir les surfaces des cultures.

Le chargé de plaidoyer et communication de OXFAM, Ibrahim Mahamat, a dans un exercice questions réponses, crée un environnement de confiance aux participants à fin de mieux cerner les besoins exprimés mais aussi des solutions proposées par eux même.

Représentant d’une communauté

Chadara, une zone fertile aux cultures maraichères et de céréale est menacée par l’ensablement.

Selon les réponses données par les chefs des communautés, cette baisse de production agricole découle de l’absence des formations au profit des agriculteurs, des moyens financiers, techniques et matériels.

@Toumaï Web Médias, Chadara, TAA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *