fbpx

RCA: Arrestation d’un ancien chef d’état major des armées

C’est aux environs de minuit, une heure du matin de ce samedi qu’une trentaine des éléments de forces armées centrafricaines BIT 6, appuyés par les mercenaires russes dans leurs véhicules blindés sont venus percutés le portail du général de division Ludovic NGAÏFÉI LEMADÉMON pour entrer et l’arrêter.

D’après les témoins de la scène rencontrés par CNC ce matin sur le lieu, c’est entre minuit et une heure du matin de ce samedi qu’ils ont été réveillés par des détonations d’armes de guerre, lourdes et légères, autour de la résidence du général. Ces tirs, d’après les témoins, ont été tirés par les éléments détachés pour sa protection qui croyaient à une incursion des rebelles et répliqués par les éléments de BIT 6 lourdement armés venus les rendre cette visite nocturne.

Après quelques échanges verbaux avec le Ludovic NGAÏFÉI LEMADÉMON  sorti dans sa cour, qu’il a été pris de force avec les éléments de FACA qui assurent sa protection et jetés dans le char pour une destination inconnue par sa famille depuis ce matin.

Mais qui est Ludovic NGAÏFÉI LEMADÉMON ?  

C’est un général de l’armée nationale radié et remis à la Fonction publique pour emploi le 12 mars 2020 après des séries de brouilles avec le président sortant Faustin Archange Touadera et les mercenaires de la société militaire privée Wagner qui voulaient prendre le contrôle de l’armée nationale au moment où il était le CEMA,  le chef d’état-major des armées.

Ludovic NGAÏFÉI LEMADÉMON de même ethnie que Bozizé et grand partisan de la transition aussi, est considéré par le pouvoir en place comme un potentiel cadre qui pourrait diriger la transition que compte instaurer son frère Bozizé dans sa lutte qualifiée de « reconquête de pouvoir » par certains.

Auteur de plusieurs écrits dont le plus dérangeant intitulé :« Quand la souffrance du peuple m’interpelle à plus d’un titre », le général de la Fonction publique Ludovic NGAÏFÉI LEMADÉMON n’était pas pour les élections du 27 décembre 2020 mais plutôt pour une transition dirigée par 3 personnes composées des politiciens et militaires. Il disait dans l’un de ses écrits  : « De mon humble avis ce serait indécent d’aller battre campagne et faire des promesses non tenues déjà faites il y bientôt cinq ans devant une population qui n’a que ses yeux pour pleurer et le ventre vide depuis longtemps : pitié, un peu de sens de l’humanisme ».

Ludovic NGAÏFÉI avait prédit une année 2020 difficile pour Touadera

Dans son écrit, le général Ludovic NGAÏFÉI LEMADÉMON avait prédit une année 2020 difficile pour le président sortant Faustin Archange Touadera, l’accusant ouvertement au passage de ne rien faire pour qu’un commencement de la paix revienne dans le paysavant de souhaiter des vœux de courage, de persévérance, d’endurance et de foi en l’avenir  aux Centrafricains.

Pour un cadre de MCU, si l’année 2020 était une année sans sommeil pour le président Touadera, c’est lui avec ses parents, les auteurs. Mais il faut pour lui et sa famille, une année 2021 aussi difficile.

Par Anselme Mbata

Journaliste rédacteur, corbonews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *