fbpx

Niger: Un journaliste accusé de diffamation dans une affaire de l’armée

Niger : « Affaire de surfacturations à l’armée », le journaliste Moussa Aksar accusé de diffamation

Le journaliste Moussa Aksar, a été appelé à comparaître devant la justice après un article sur l’ affaire de malversations financières au ministère de la Défense.

Le journaliste d’investigation du Niger, Moussa Aksar, Directeur de Publication du journal « L’Evènement » et Président de la Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (CENOZO) est cité à comparaître le 08 janvier 2021 devant un tribunal de Niamey III pour son enquête sur les malversations au ministère de la Défense nationale.

En effet ,le journaliste est visé par une plainte pour diffamation suite à un article intitulé « Niger-Malversations au Ministère de la Défense: 71,8 milliards de FCFA (110 millions d’euros) captés par des seigneurs du faux .

Dans cet article , Il accuse plusieurs personnes de malversations financières. Un particulier, cité comme complice présumé de ces malversations, a déposé plainte contre .M. Aksar pour diffamation.
Selon le groupe de journalistes d’investigation en Afrique de l’Ouest, la Cellule Norbert Zongo (CENOZO) , cette comparution est une manoeuvre d’intimidation du journaliste qui, pendant qu’il menait ses investigations, avait déjà fait l’objet de menaces de mort.

Fin février, le gouvernement avait annoncé qu’un audit demandé par le président Mahamadou Issoufou avait révélé des surfacturations ainsi que des livraisons non effectuées à l’armée, qui combat depuis 2015 les jihadistes dans le sud est.

Selon l’ audit diligenté par l’inspection des armées du Niger, des surfacturations d’un montant total de 76 milliards FCFA (environ 127 millions $) ont été opérées sur des marchés de livraison de matériels militaires sur la période allant de 2014 à 2018. De Niamey/Niger Issa Ousman pour TWM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.