fbpx

Zaid Adoudou Oumar et Idriss Allemine Ali remportent les premiers prix Littéraire Mini –Mini Médard

Le Réseau des Citoyens a organisé ce samedi 19 décembre à la maison de la femme de N’Djamena, la cérémonie de remise des prix aux lauréats du concours Mini-Mini Médard qui est organisé dans le but de rendre hommage à Mini-Mini Médard, qui fut un journaliste ayant œuvré pour la vulgarisation de la littérature.

Ce prix vise à promouvoir, susciter le gout de l’écriture et de la lecture au sein de la jeunesse.
Hommes politiques, citoyens ordinaires, vieux jeunes ou femmes. Tous réunis dans la grande salle de la maison nationale de la femme pour témoigner de leur amour pour la littérature. Ils étaient au nombre de 32 élèves de la troisième et terminale, issus des différentes écoles à participer à ce concours Mini-Mini Médard, à travers leurs récits. Les jurys a tenu compte de 4 critères à savoir l’originalité du texte, le style d’écriture, l’émotion et l’histoire racontée pour retenir 6 lauréats 3 premiers pour la classe de troisième et trois autres en classe de terminale. Le premier prix pour la classe de troisième éest remporté par Zaid Adoudou Oumar grâce à son récit intitulé « Hayat, la joie arrachée » et le premier prix terminal par Idriss Allemine Ali dont son récit porte le titre « La mort ». Les deux ont chacun bénéficié d’une enveloppe de 350000 et un trophée.
Le gestionnaire du Réseau des Citoyens Don Ebert a souligné que l’idée du concours Mini-Mini Médard a pour but de célébrer la littérature. Tout en soulignant que tous ceux qui ont participé sont des gagnants, il a conclu que la littérature est la meilleure voie pour le développement d’un pays.
Mini-Mini Médard est celui qui fut fondateur du journal Rafigi dans les années 2000. Un prix spécial appelé « Prix sourire de Médard » était attribué au père et la mère de Médard qui étaient présents dans la salle.
TWM Ahmat Adoum Moussa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *