fbpx

Tchad: L’ONG la Voix de la Femme sensibilise sur la politique Nationale Genre

L’ONG la Voix de la femme ne cesse de multiplier ses actions de sensibilisation dans le cadre du 16 jours d’activisme pour la lutte contre les violences faites aux femmes.
C’est dans cette optique qu’une conférence-débat placée sous le thème la politique nationale du genre a été animée à la maison de nationale de la femme, ce 04 décembre 2020. Celle-ci s’est déroulée en présence de la présidente de ladite ONG et des partenaires.  

L’objectif était d’échanger les femmes et d’échanger sur la politique nationale genre.

La maison nationale de la femme est notre maison et la politique nationale est notre affaire. Ce sont deux éléments qui ont justifié la forte mobilisation des femmes à cette conférence-débat organisée par l’ONG la Voix de la Femme, pour être témoin et apporter leur témoignage.

Le paneliste, Moussa Tollah a souligné que la politique nationale genre est élaborée dans un contexte multiculturel, parce qu’il y’a plus de 200 ethnies au Tchad. Sur cette sur analyse, Moussa poursuit que plusieurs facteurs comme par exemple la préférence des garçons au détriment des filles dans le milieu éducatif, l’autorité de l’homme qui l’emmène à vouloir tout contrôler dans le ménage, la non implications des femmes dans les instances de prise des décisions et les mutilations génitales féminine entravent l’épanouissement des femmes.

Selon Mariam Titimbaye, la politique nationale genre et équité à l’horizon 2030 est prise en compte et surtout le volet éducation et santé.
Pour elle, le défi à relever est d’ordre technique, financier, socioculturel et leadership.

Après la présentation, deux femmes ont dans un témoignage émotionnel confiée à l’assistance les violences qui ont subi leurs filles, qui jusqu’à là, n’ont pas obtenu justice, malgré la plainte déposée.

TWM Ahmat Adoum Moussa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *