fbpx

16 jours d’activisme : «Le harcèlement est plus dangereux que le Coronavirus et le SIDA» Dr Fouda Djourab

Poursuivant ses activités dans le cadre de 16 jours d’activisme, l’ONG la Voix de la Femme a organisé ce 03 décembre 2020, deux conférences débats dans deux universités de N’Djamena.

La première s’est déroulée à l’université La Francophonie et la seconde à l’université Hec-Tchad.
L’objectif est d’échanger avec les étudiants et d’emmener ceux-ci à être des ambassadeurs dans la lutte contre le harcèlement en milieu universitaire.

Les étudiantes de l’université la francophonie

« Non au harcèlement en milieu universitaire! » C’est cette phrase qui est mentionnée sur kakémono de l’ONG la Voix de la Femme.

Devant un public composé en grande partie d’étudiants, le Dr Charfadine Senoussi et Amina Tidjani Yaya ont échangé avec les étudiants de l’université La Francophonie.

Après un échange riche avec les étudiants de ladite université, place à une autre conférence-débat sur le même notion, avec d’autres pannelistes à, université Hec-Tchad.

Dans l’amphi Chine de cette université, Assia Abbo a souligné que la violence faite aux femmes est l’une des violations fondamentales des droits des femmes.

Elle est très fréquente en milieu universitaire et faite souvent par des personnes hiérarchiquement bien placées face aux étudiants.

Les étudiantes de HEC TCHAD

Selon le Dr Fouda Djourab, le harcèlement en milieu universitaire est plus dangereux que le Coronavirus et le Sida.

Il est la forme des précisions graves pour obtenir des actes sexuels. Il est malheureux de voir les donneurs des leçons transmettre ces valeurs. Il a ainsi invité les étudiants de n’est pas garder le silence et dénoncer ce comportement pour l’élimination du harcèlement sexuel en milieu universitaire au Tchad.

Le panel lors de la conférence

L’ONG compte organiser des telles activités dans d’autres écoles et universités de la place dans les jours avenirs.

TWM Ahmat Adoum Moussa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.