fbpx

G5 SAHEL : Ouverture de l’atelier technique sur le projet de statuts de l’académie régionale de police

Le lancement officiel dudit atelier a eu lieu ce mercredi 02 décembre 2020 à l’hôtel Ledger Plaza de N’Djamena en présence du secrétaire exécutif du G5 Sahel, du directeur général adjoint de la police nationale, du point focal du comité de pilotage de l’Académie Régionale de Police (ARP) ainsi que plusieurs autres partenaires techniques et financiers.

L’objectif général de cet atelier est d’examiner le projet de statut de l’Académie Régionale de Police (ARP) du G5 Sahel, d’intégrer systématiquement les propositions d’amendement et améliorations formulées par les représentants des différents pays.

Ainsi, durant deux jours de travaux, les participants venus des différents pays composant le G5 Sahel auront à : Recueillir les contributions des délégations de chaque pays ainsi que des partenaires et engager des échanges appropriés de nature à améliorer la qualité du statut de l’ARP et d’assurer une organisation optimale de formations.

Présenté au Comité de Défense et de Sécurité, le document examiné de fond et inclusif de nature à faciliter son adoption inclu:

Clarifier les modalités de sélection des stagiaires de la première promotion de l’ARP.

Examiner les défis à surmonter pour réussir la rentrée de la première promotion de l’ARP.

Lançant officiellement l’atelier, le directeur général adjoint de la police nationale, le Contrôleur général Sirandi Ongion a tout d’abord souhaité la cordiale bienvenue à tous les participants avant de rappeler que ce projet de l’académie régionale de police (ARP) du G5 Sahel permettra aux pays membre du G5 Sahel non seulement d’atteindre leur but, mais aussi d’améliorer les compétences et connaissances des forces de sécurité intérieure afin de lutter contre le terrorisme, la criminalité transnationale ainsi que les trafics de tous genres.

Pour rappel, l’Académie Régionale de Police (ARP) du G5 Sahel a été formellement instaurée lors de la quatrième Conférence des Chefs d’Etats du G5 Sahel tenue en février 2020 dans l’optique de mieux assurer la complémentarité entre l’action militaire et celle de la police dans le cadre de la lutte contre l’insécurité au Sahel.

@TWM MOUSSA TAHIR MAHAMAT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *