fbpx

Tchad: Un pasteur investit dans les champs agricoles pour réduire la famine

Accompagné des journalistes, le pasteur a effectué une visite dans ses différents sites agricoles à Klessoum, à la sortie Sud de N’Djamena.

Avec une capacité de 9 hectares, le premier champ de mil dispose plusieurs employés qui sont payés à la fin de leur journée.

Un second site réservé uniquement à la pépinière dont on y trouve des fruits en pleine croissance.

Après avoir visité trois sites, le pasteur Natoi Allah Ringar avec une bible en main, a tout d’abord décrit les conséquences néfastes de la déperdition de richesses naturelles en l’occurrence le Lac Tchad et le non respect de l’engagement des autorités d’assurer une autosuffisance alimentaire à la population.

Pour lui, étant un leader religieux, il est inacceptable d’entendre que  » le Tcahd est un pays affamé « , alors que le sous-sol tchadien est richesse et que « l’agriculture, constitue une voie de l’avenir « .
 » c’est pourquoi je me suis engagé par la foi de relever les défis pour qu’il ait une autosuffisance alimentaire, car la nourriture est naturelle et destinée pour tout être humain « , a laissé entendre.

Il a aussi lancé un appel à tous les pasteurs de se lever pour relever les défis de la famine au Tchad, car,  » notre seul souhait est de lutter contre la faim afin que le «coro» de mil soit vendu à 25Fcfa dans l’optique d’alimenter l’assiette des plus pauvres « , a-t-il conclut.

Pour rappel, le pasteur avait déjà lancé une campagne de commercialisation du sésame avec un bas prix dans les marchés de la capitale.

MOUSSA TAHIR MAHAMAT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *