fbpx

Tchad : L’Association pour le Bien Être Familial célèbre les «16 jours d’activisme»

Le président de l’Association Tchadienne pour le Bien Être Familial (ASTBEF), Nadjingar Golaou a fait un point de presse ce 28 novembre 2020 au siège de ladite association, au quartier Moursal.
L’objectif de ce point de presse est de célébrer cette activité qui consiste à lutter contre les violences faites aux femmes.
Dans sa déclaration, il a souligné que la campagne de sensibilisation « 16 jours d’activisme » repose sur les principes des droits de l’homme, notamment les valeurs féminines et prône la possibilité de vivre dans un monde à l’abris de la violence.

Elle a été proclamée « Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles » par l’Assemblée générale des Nations unies en 1999.
Il a également ajouté en disant qu’au Tchad, les lois et textes réglementaires portants sur les violences faites aux femmes et aux enfants.

 » La violence fondée sur le sexe est la forme la plus fréquente et la plus répandue à travers le monde, elle désigne tout acte de violence perpétré contre une personne en raison de son identité ou de son expression et du genre.
L’ASTBEF ne pouvant pas rester indifférente devant cette terrible et inhumaine situation, voudrait engager une campagne de sensibilisation auprès des autorités traditionnelles, religieuses et la société à fin de freiner ces pratiques.
L’objectif général de ce projet est de contribuer à une meilleure conscientisation de la population sur les conséquences des violences faites aux femmes et aux enfants par des actions de sensibilisation et de plaidoyer sur la santé sexuelle reproductive. C’est pourquoi plusieurs activités sont prévues dans le programme. »
Nadjingar Golaou président de L’ASTBEF.

TWM Ahmat Adoum Moussa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *