fbpx

Tchad: Libération des journalistes arrêtés par les renseignements généraux

Des journalistes et producteurs des radios privées de N’Djamena en formation dans les locaux de la radio FM Liberté ont été arrêtés par la police ce vendredi 27 novembre autour de 11h. Une violente arrestation.

Les agents des services de renseignement seraient venu chercher un certain « geremy » qui aurait confectionner le banderole du contre forum annoncer par l’opposition et une classe de la société civile.

C’est ainsi des policiers lourdement armés ont irruption dans la salle formation pour arrêter tout les journalistes participants à la formation.

Les journalistes de la radio FM Liberté arrêtés sont libérés après présentation de leurs cartes. Tout les autres sont conduits dans les locaux des renseignements généraux au centre ville de N’Djamena.

« Tout les journalistes de sexe masculin sont mis en détention dans une cellule, les femmes sont gardées dans un salon » témoigne un journaliste à sa sortie des locaux des renseignements généraux.

Tout les journalistes ont regagné les lieux de la formation vers 16h pour la suite de la formation où les attendaient plusieurs de leurs confrères.

N’Djamena est quadrillé depuis ce vendredi par une forte équipe de sécurité pour empêcher la tenue d’un contre forum annoncer l’opposition et la société civile.
Ce contre forum est interdit par le gouvernement pour des raisons de covid19 explique le ministre de la sécurité dans un arrêté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *