fbpx

Conflits agriculteurs-éleveurs: La Convention Tchadienne de défense des droits de l’homme outrée

Communiqué de Presse N°33/CE/2020

La Convention Tchadienne de défense des droits de l’homme est profondément outrée par les violences meurtrières qui se déroulent dans la Province du Mayo Kebbi-Est, département de Kabbia.

En effet, dans la nuit du 24 Novembre 2020,un conflit
agriculteurs et éleveurs a occasionné une trentaine de morts, plusieurs blessés, des villages entiers incendiés, populations civiles notamment femmes et enfants traumatisés par cette tragédie qui vient rappelée l’état de nature dans lequel vivent les Tchadiens depuis 30 ans.

La Convention Tchadienne de défense des droits de l’homme tout en condamnant énergétiquement ces violences meurtrières, tient à préciser que les conflits intercommunautaires sont entretenus par le pouvoir MPS par son incapacité à lutter contre l’impunité et instaurer l’autorité de l’État.

Dans sa volonté à faire oublier aux Tchadiens sa mauvaise gouvernance, le régime d’Idriss Deby attise la haine entre agriculteurs éleveurs pour jouer après le rôle du pompier.

La CTDDH présente ses condoléances aux familles de victimes, appel les parties en belligérances à la retenue, exige la démission de principaux responsables militaires et administratifs du département de la Kabbia.

Fait à NDjamena, le 27 Novembre 2020

Pour le Comité Exécutif
Le Secrétaire à l’encadrement et a la Formation aux Droits de L’Homme

ABBAS ALHASSAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *