fbpx

Forum National Inclusif: Les journalistes réclament plus de protection à travers une loi

Au menu des débats de ce soir vendredi 30 octobre 2020 au palais du 15 janvier, quelques représentants des hommes des médias ont défendu la cause et la noblesse du métier du journalisme.

Pour les intervenants, les médias libres, jouent un rôle indispensable dans la sensibilisation et l’information du public à tous les stades.

De ce fait,  » chacun a droit à une information compréhensible, accessible, fiable et en temps réel » , s’exclame le président de la l’UJT Abbas Mahamoud.

L’aspect de la brutalité infligée aux journalistes par les forces de défense et de sécurité en cette période de la pendémie du Coronavirus n’a pas été perdu de vue par le président de la l’UJT.

J’ai l’habitude d’aller libérer chaque matin des journalistes qui se font arrêtés aux heures du couvre-feu, or dans cette optique y a une exception « , déclare l’homme de Médias avec un ton d’insistance.

Pour lui, les journalistes et les travailleurs du secteur de l’information subissent d’importants risques physiques en étant en première ligne dans les reportages sur la crise du Coronavirus et travaillent dans des conditions difficiles.

Ainsi, Abbass Mahmoud Tahir, president de l’Union des Journalistes Tchadiens, a suggéré comme proposition, la création d’une loi portant la protection et l’accès aux sources d’information aux journalistes et revoir la composition de la Hama.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *