fbpx

Tchad : La grève de 3 jours impacte les Universités publiques

Déjà l’année académique 2019-2020 a été perturbée par l’arrivée de la pendémie du Coronavirus au mois de mars dernier, qui a conduit les Ministres de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation et son collègue de l’Éducation Nationale à suspendre les cours dans tous les établissements scolaires et universitaires jusqu’à nouvel ordre.
Cette suspension a sans nul doute troublé le système de l’enseignement supérieur qui, déjà fragilisé par plusieurs grèves répétitives.
Avant la suspension des cours, les étudiants n’ont fait qu’épuiser un mois des cours dans certains départements comme celui de la Communication, la sociologie, la géographie ou encore la philosophie.
Après six mois passés à la maison, les étudiants de l’université de N’Djamena ont repris le 15 septembre 2020 avec un nouveau chronogramme signé le 31 août 2020 par le président de l’université de N’Djamena.
En effet, ce nouveau chronogramme prévoit:
Pour le cycle licence :
-Le 15 septembre 2020, la reprise effectif des activités académiques;
-15 Octobre 2020, fin du premier semestre;

  • 16 octobre au 31 décembre, fin du second semestre et affectifs de procès verbaux des examens.
    En ce qui concerne le cycle Master antérieures, le chronogramme à prévu:
  • 1er septembre 2020, reprise des activités académiques;
  • 30 septembre 2020, fin des cours, séminaires et travaux.
  • Octobre 2020: Soutenances.
    Pour les masters de 2019 et 2020:
  • 1er septembre 2020, reprise des activités académiques;
  • 15 Octobre 2020, fin des cours, séminaires et travaux au titre du 1er semestre ;
  • 16 octobre au 31 décembre, fin des cours, séminaires et travaux au titre du 1er semestre.
    Un chronogramme qui a surpris tous les étudiants. 15 septembre 2020, la reprise est effective à l’Université de N’Djaména, certains départements ont pu finir le semestre 1 mais d’autres pas encore et voilà une nouvelle grève d’avertissement de trois jours a été déclenchée par la plate-forme syndicale, du 27 au 29 octobre 2020 dans toutes les structures du secteur public du pays.

En effet, cette grève de trois jours fait suite au non-respect par le gouvernement des engagements contenus dans l’accord du 9 janvier 2020.

Mardi 27 octobre 2020, au Campus de Toukra, tous les étudiants étaient surpris par la grève, d’autres disent que la grève ne concerne pas l’enseignement supérieure et d’autres disent le contraire.
Mais jusqu’à 11h, rien n’a changé et tous étudiants sont en dehors des amphithéâtres comme habituellement. A 12h, presque tous les étudiants cherchaient à rentrer avec le Bus, or entre temps aux alentours de Campus de Toukra, on voit la présence des GMIP lourdement armées.
Alors l’on s’interroge si le nouveau chronogramme ne sera pas perturbé ou pas? Les grèves répétitives des enseignants gangrènent le système éducatif.

Moussa Tahir Mahamat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *