fbpx

Tchad : Une association sensibilise sur les défis sécuritaires face aux menaces terroristes

L’association Libre Afrique Tchad est en campagne de sensibilisation contre les maux qui entravent le développement du Tchad. L’annonce a été faite ce 14 octobre lors d’un point presse à la Maison des Médias du Tchad.

A l’entame de son allocution, le vice-président de l’association Josué Koumnobeye Nekoura a fait entendre que le Tchad vit sous la menace constante des groupes extrémistes. « Notamment la secte Boko Haram qui sévit dans le bassin du Lac Tchad depuis plusieurs années » a-t-il précisé, avant de dire qu’aujourd’hui, il faut se réjouir d’une certaine tranquillité par rapport aux années précédentes grâce aux différentes actions militaires et humanitaires.

Pour Josué, « cette paix relative ne doit pas nous tromper. La menace demeure et appelle à des actions concertées pour venir à bout sinon, à la limiter les potentielles pertes en vies humaines et matérielles causés par les groupes terroriste.» En plus de la menace de Boko Haram et ses ramifications, le vice-président de Libre Afrique Tchad a évoqué d’autres facteurs. La situation sécuritaire en Libye, qui selon lui, est à craindre pour une possible incursion des mouvements terroristes et trafiquants de tout bord sur le territoire tchadien depuis la bande sahélo-saharienne.

Josué a poursuivi en disant, l’autre facteur, objet de la campagne de sensibilisation, « c’est le développement du repli identitaire, les conflits intercommunautaires, le régionalisme, qui sont tous, des maux qui minent le vivre en semble des tchadiens. » Pour lui, la crainte de Libre Afrique Tchad, c’est de voir les mouvements radicalisées exploiter ces divisions au sein de la population pour asseoir leur idéologie et avoir une emprise sur le Tchad.

C’est face à ces défis sécuritaires, sociaux et humains, que Libre Afrique Tchad, groupe de réflexion de jeunes, a initié cette campagne de sensibilisation à l’endroit des élèves et étudiants. Selon les organisateurs, la lutte contre le terrorisme est une lutte transversale qui accorde une place prépondérante aux associations et ONG qui doivent se battre pour mener des sensibilisations de proximité appelant à un changement de comportements.

La caravane citoyenne de sensibilisation qu’organise Libre Afrique Tchad se déroule dans les lycées de N’Djamena. Elle a débuté ce 14 octobre par le Lycée Thilam-Thilam, et prendra fin le vendredi 16 octobre par une conférence-débat qui aura lieu dans la salle multimédia du CEFOD.

Les organisateurs n’ont pas manqué de signaler que « cette campagne de sensibilisation est rendue possible grâce au soutien financier de la Fondation Atlas Network, et de l’appui technique du Think tank Libre Afrique basé au Maroc. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *