fbpx

Tchad : House of Africa met les acteurs en face pour un dialogue sur l’avenir de l’internet

Dans le cadre de ses activités, l’association panafricaine House of Africa, en collaboration avec Missions publiques, a organisé une cérémonie axée sur un dialogue citoyen sur l’avenir de l’internet au Tchad en faveur des citoyennes et citoyens tchadiens, ce samedi 10 octobre 2020. C’était à la Bibliothèque nationale, en présence de bon nombre des participants.

Cette rencontre vise à permettre aux utilisateurs d’Internet de mener une consultation participative et collaborative en vue de recueillir leurs avis et recommandations sur des questions les plus urgentes et les plus importantes de notre époque. Car, selon les initiateurs de cette cérémonie, les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC), de manière générale, et l’internet en particulier, constituent de nos jours des facteurs déterminants dans la vie des citoyens.

Une vue des participants

Au cours de cette rencontre, les participants apprennent des notions nouvelles en matière d’utilisation d’internet, à travers des différentes thématiques riches et variées. Il s’agit, entre autres, de la sphère digitale publique, de l’exclusivité digitale, de l’intelligence artificielle, d’internet et moi, d’internet pour et par les citoyens, et enfin d’internet au Tchad.

Pour le président de l’association panafricaine House of Africa, Abdeldjalil Bachar Bong, cette rencontre d’envergure  est d’une importance capitale. Car, elle permettra non seulement aux participants de s’imprégner davantage sur les différents concepts d’internet mais aussi et surtout de discuter et décider afin de faire d’internet un meilleur outil pour les années à venir.

A entendre le président de l’association panafricaine House of Africa, aujourd’hui 10 octobre, des milliers des citoyennes et citoyens, représentant la diversité de  leurs pays respectifs se réunissent pour livrer leur vision commune sur l’avenir d’internet. Ce qui fera la plus grande participation citoyenne jamais organisée à ce jour.

Les Panélistes

D’après Abdeldjalil Bachar Bong, du Bénin aux Îles Fidji, en passant par l’Inde, la Côte d’Ivoire, le Yémen, la France, les USA, le Pérou ou le Canada, 78 pays (50 à 100 participants dans chaque pays) ont répondu à l’appel de Missions publiques, pour implémenter, en local, le dialogue citoyen mondial sur l’avenir d’internet, dont notre pays le Tchad fait partie intégrante.

Les recommandations et suggestions issues de ces travaux seront soumises aux décideurs au niveau local, national, régional, et international, afin de soumettre à leur tour au Forum mondial sur la gouvernance d’internet 2020 des Nations-Unies, sous la thématique «Internet United».

Créée le 27 janvier 2017, et agréé par l’Etat tchadien en date du 7 novembre 2017, l’association panafricaine House of Africa a pour objectif : le développement des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC), la contribution à la promotion de la jeunesse africaine, et la contribution à l’implémentation des 17 objectifs de l’Objectif du développement durable (ODD) des Nations-Unies et celui de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

TWM Mahamat Sougui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *