fbpx

75ème anniversaire de l’ONU : Le Tchad affirme l’urgence du renforcement de la solidarité internationale

La 75ème Session de l’Assemblée générale des Nations unies se déroule à New York. Le président Idriss Deby Itno Tchad est représenté par Amine Abba Sidick, Ministre des affaires étrangères et de l’intégration africaine.

Le message officiel du Président Deby, livré par Amine Abba Sidick, aborde plusieurs questions : d’abord « l’importance de la coopération internationale à travers un renforcement de la solidarité internationale. »

Le Thème choisi pour cette 75ème session est : « L’avenir que nous voulons, l’ONU dont nous avons besoin : réaffirmons notre engagement collectif en faveur du multilatéralisme – faire face au COVID-19 grâce à une action multilatérale efficace ».  Le Tchad estime que ce thème « souligne parfaitement l’importance que chaque Etat devra accorder à la coopération internationale et au multilatéralisme, en tant que moyens irremplaçables pour relever  les grands défis communs tels que les pandémies, le dérèglement climatique, le terrorisme, la pauvreté et les inégalités, pour ne citer que ceux-là. »

Selon le Président Deby, la crise du Covid-19 a montré la faiblesse commune des Etats, et en même temps démontré la nécessité que seuls « des efforts collectifs et renforcés permettront de mieux appréhender et surmonter les défis globaux, pour l’intérêt de chacun et de tous. »

Le Tchad estime que le contexte « particulier » actuel et l’occasion de la célébration du 75ème anniversaire de l’Onu, est l’occasion pour la « grande famille des Nations » de réaffirmer la place centrale de l’Organisation des Nations Unies et le rôle primordial du multilatéralisme dans les relations internationales.« C’est le lieu également de souligner l’urgence absolue du renforcement du multilatéralisme, par la réforme de la gouvernance mondiale rudement mise à l’épreuve pendant cette période, en vue de son adaptation au monde d’aujourd’hui, pour mieux affronter et résoudre les défis actuels et à venir. » peut-t-on lire.

Le Tchad déclare également qu’il est important de souligner l’impérieuse nécessité d’une coopération internationale accrue à travers une solidarité agissante envers les plus vulnérables, les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral, les petits Etats insulaires en développement, afin que les promesses de la Charte des Nations Unies soient pleinement réalisées et que le but ultime du Programme de développement durable à l’horizon 2030 « de ne laisser personne de côté » soit une réalité et non encore une énième promesse non tenue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *