fbpx

Tchad : Le comité Lions Quest présente le bilan de ses activités aux responsables de la Mairie.

Le Maire de la ville de N’Djamena Oumar Boukar a reçu ce 24/09/2020, les responsables du Lions club du Tchad de la Région 27, dans le cadre du projet Lions Quest.

L’objectif de cette rencontre a pour but de présenter le bilan de leurs réalisations de 2018 à 2020 et leur plan d’action de l’année 2020-2021.

« Le Lions Quest est un programme d’éducation socio-émotionelle, initié en 2015 par les Lions du Tchad dont nous avons sollicité la participation des autorités, en particulier les ministères des tutelles qui sont le ministère de l’action sociale et le ministère de l’éducation nationale. »

C’est avec ces mots que le Délégué pays Lions Quest, Thierry MADJADOUM a entamé sa présentation. Selon ses explications, le projet a été mis en place grâce à la participation des autorités tchadiennes.

Ainsi, pour la réalisation des activités de l’année 2018-2020, son équipe a reçu un financement de 35.549 milles dollars de la part du Lions club International. Ce financement a servi à adapter des manuels qui ont été traduits au Cameroun et attribués au Centre National de curricula, à la formation de 30 enseignants et plusieurs autres activités.

Pour l’année en cours, les Lions comptent former, 30 nouveaux enseignants, éduquer 1200 jeunes et sensibiliser les autorités provinciales en charge de l’éducation.

Le vice-gouverneur du District 403 B1 Henri Ranodjal a souligné que le Lions club International est une association humanitaire qui est née en 1917 aux États-Unis et est arrivé au Tchad en 1956 avec la création du premier club, le club Lions doyen.

Après avoir écouté les différentes interventions, le Maire de la ville de N’Djamena, Oumar Boukar a félicité les lions pour leurs actions humanitaires. Avant de souligner que leur politique de sensibilisation et de formation des jeunes entre dans la droite ligne du Maréchal du Tchad Idriss Deby ITNO.

Le Lions club compte aujourd’hui  9 clubs au Tchad, avec plus de 200 adhérents. Leur politique est basée sur cette petite phrase  » On ne peut pas aller loin si on ne fait rien pour quelqu’un d’autre ».

TWM Ahmat Adoum Moussa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *