fbpx

Niger: Le puissant parti de l’opposition en ordre dispersé

Ce sont deux congrès d’investiture du même parti de l’opposition Moden Fa Lumana qui se sont tenus à Dosso. Une première aile qui soutient le principal opposant Hama Amadou dans la salle de réunion du gouvernorat, et la seconde de Noma Oumarou à l’hôtel Toubal. Les deux camps opposés malgré les passes d’armes juridiques ont tous convoqué leurs militants à Dosso. 

Hama Amadou a été proclamé autorité morale du parti et désigné par les congressistes candidat à l’élection présidentielle malgré ses démêlés judiciaires dans l’affaire des bébé nigérians. Le leader de l’opposition qui n’était pas présent au congrès a fait son entrée dans la ville de Dosso en fin de journée. Il a été ovationné à l’arène de lutte traditionnelle où il a tenu un meeting.

Dans un discours en langue locale, il a « pris de court la Céni », selon ses propres termes. « Mon dossier sera à la Cour constitutionnelle. Nous irons aux élections et nous allons les terrasser grâce à vous, militants », a-t-il déclaré.

Deux candidats ?

De son côté, la seconde aile opposée à Hama Amadou a élu le nouveau président du parti Lumana en la personne de Noma Oumarou. 

Concernant la présidentielle, un mandat a été donné au bureau politique pour désigner et investir le candidat du parti. Le plus grand parti de l’opposition risque de se retrouver avec deux candidatures à l’élection présidentielle. Une fois de plus, la justice les départagera.

Parle Correspondant de RFI à Niamey, Moussa Kaka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *