fbpx

Tribune : Lettre ouverte de Mahamat kally au Maréchal du Tchad Président de la République

Permettez moi de vous adresser cette lettre ouverte entant que jeune tchadien épris de paix et de la justice sur ce qui s’est passé au palais de la justice.

Monsieur le Président, ce qui s’est passé il y a quelques jours est très grave. C’est une atteinte à la dignité de notre République. Car la justice représente le symbole d’une société. Quand les hommes de la loi ont peur de dire la vérité, quand les hommes de la loi ne sont pas protégés et quand des citoyens piétinent la loi, alors nous ne parlons pas d’une société organisée où l’autorité de l’Etat règne. Oui, ce qui s’est passé c’est aussi une insulte envers l’autorité de l’Etat.

Monsieur le Président, inutile de rappeler les faits car ça se raconte dans tout le pays. Mais face à cette situation, vous êtes personnellement interpellé car vous êtes le garant de notre société, le garant de nos lois et de nos institutions. Les magistrats ont besoin de votre protection pour pouvoir dire la vérité. Les forces de l’ordre ont besoin de votre assurance et soutien pour pouvoir exercer pleinement leur rôle. Et vous devez rappeler à l’ordre quiconque ose défier et menacer la bonne marche de notre République.

Monsieur le Président, votre silence face à cette situation ne favorisera pas la prise de conscience de certaines personnes dont pour la plupart s’identifient comme étant vos proches ou proches de votre communauté et qui se croient propriétaires du Tchad. Ces gens là par leur comportement d’un autre âge mettent en cause le vivre-ensemble entre les tchadiens et ces personnes mettent en cause l’efficacité de nos institutions qui devraient mettre chaque citoyen à sa place.

Monsieur le Président, vous devez rompre le silence car les tchadiens attendent votre réaction. Les tchadiens veulent savoir ce que dit le garant de la République face aux comportements barbares de certains citoyens. Les tchadiens veulent être rassurés que vous êtes bel et bien leur garant et que vous œuvrez pour faire de notre pays un État de droit. Si vous ne dites rien, certaines personnes continueront à croire qu’ils ont votre soutien et votre protection et continueront à narguer et défier l’autorité de l’État.

Monsieur le Président, rompez le silence pour mettre en garde et vos proches et tout citoyen qui se croient au dessus de la République, au dessus de nos lois.

Monsieur le Président, le peuple attend votre réaction. Le peuple veut savoir quelles sont les mesures qui seront prises pour punir tous ceux qui vont défier l’autorité de l’Etat. Quelle place dans notre pays pour les hors la loi. Leur place c’est dans des voitures vitres teintées, armes à la main avec une gâchette facile pour faire régner leurs propres lois ? Ou bien leur place c’est sous l’autorité de l’État et comme n’importe quel autre citoyen devraient se soumettre à nos lois ?

Votre réaction est importante, Maréchal du Tchad, Président de la République.

Mahamat Kally Ismail Yousouf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *