fbpx

Littérature : Me Ati Abdoulaye, écrit un guide utile pour les élections

Nous revenons sur la publication du livre de Me Ati Abdoulaye Ati, qui consacre un guide pratique aux différents acteurs, à différents niveaux pour le bon déroulement des élections, appuyé des illustrations.

Ce livre de plusieurs pages est l’œuvre d’intenses travaux sur une longue durée. Cet article que nous reprenons, date d’environ un mois et est gardé dans le frigo pour le bonheur des amoureux des lettres et les acteurs politiques du Tchad.

Mesdames, messieurs les journalistes ;

Mesdames, messieurs les membres du Gouvernement ;

Monsieur le Président du Cadre National de Dialogue Politique ;

Monsieur le Président de la CENI ;

Mesdames, messieurs les membres de la CENI ;

Mesdames, messieurs les Présidents et Secrétaires Généraux des Partis Politiques ;

Mesdames, messieurs les Ambassadeurs et Représentants des Organisations Internationales accréditées au Tchad ;

Distingués invités ;

Tout protocole observé.

Avant tout propos, nous voudrions vous remercier sincèrement d’honorer de votre présence, ce point de presse.

Vous êtes sans savoir que l’année 2021/2022 sera une année des élections dans notre cher pays le Tchad. Aussi aucun citoyen que nous sommes n’ignore la portée d’élection donnée. C’est pourquoi, messieurs les journalistes sous notre plume, l’ouvrage que nous présentons à présent sous le titre de : « Pratique des élections et mode d’exercice du contentieux électoral au Tchad »,ouvrage de 325pagesestparu en Janvier 2020 aux éditions le Salon des Belles Lettres au Tchad.

L’ouvrage aborde les thématiques liées aux opérations électorales, les organes en charge du processus électoral (le Cadre National de Dialogue Politique, la Commission ElectoraleNationale Indépendante, le Bureau Permanent des Elections, leMinistère de l’Administration du Territoire et des Collectivités Autonomes(est l’un des acteurs secondaires chargés d’accompagner la Commission Electorale Nationale Indépendante pour l’accomplissement de ses missions à travers le Bureau Permanant des Elections et la direction des affaires politiques et de l’état civil), le Ministère des Affaires Etrangère, de l’Intégration Africaine et des Tchadiens de l’Etranger(qui accrédite les observateurs internationaux),le Ministère de l’Economie, de la Planification du Développement et de la Coopération Internationale(qui coopère avec les partenaires financiers internationaux), le Ministère de la Communication (qui assure la couverture médiatique), la Cour Suprême (elle connait du contentieux des élections  présidentielles, législatives et locales et assurela régularité des opérations de référendum, en proclame les résultats définitifs et investi le Président de la Républiquedémocratiquement élu),la Haute Autorité des Média et de l’Audiovisuel(qui assure une large et impartiale diffusion du projet de texte soumis au référendum et les élections, l’accès équitable aux médias publics).de la cartographie électorale, du recensement, de la confection des listes électorales, de l’affichage des listes, de la distribution des cartes d’électeur, des réclamations, correction et validation des listes, du dépôt de candidature, de la répartition des espaces d’affichage entre les candidats, de l’organisation de la campagne électorale, des différentes  formations préparatoires au scrutin, de la tenue des bureaux de vote, des procédés de votation, des modalités de centralisation et de décompte des résultats de l’observation nationale et internationale, du contentieux pré-électoral, du contentieux né de la campagne électorale et du contentieux post-électoral.

Egalement, il aborde de la question de la juridiction compétente, de la  saisine, du délai de la saisine, de la procédure de contestation, de l’irrecevabilité liée aux actes préparatoires, de l’irrecevabilité liée à l’organisation, du déroulement et de la proclamation des résultats des scrutins présidentiel, législatif et local, du rejet de la candidature, de l’annulation des résultats ou rectification des résultats et leurs effets, de la proclamation des résultats provisoires et définitifs et de l’investiture.

Les élections présidentielles, législatives et locales constituent dans tout pays moderne comme le nôtre,un moyen démocratique de renouvellement de la classe politique. Elles fondent la souveraineté du peuple dans un régime démocratique. C’est ainsi que nous écrivains et chercheurs apportons notre contribution à ce  processus  pour que notre peuple ne périsse faute de connaissance.

Si la Constitution étant définie comme la personnification juridique  et politique d’une nation, elle constitue  l’habit de lumière de la République. Aussiil est de notre devoir Patriotique et Républicain nous écrivains et chercheurs, porteurs d’habit de lumière de la nation, serviteurs de l’humanité d’apporter notre pierre à cette édifice nationale. Car la démocratie est encore balbutiante dans  le paysde Toumai berceau de l’humanité est en butte aux heurts engendrés en partie par une méconnaissance criard de ses règles élémentaires. 

C’est donc pour contribuer à la maîtrise de la procédure du contentieux électoral, en espérant réduire les erreurs de l’inexpérience, en évitant  les crises électorales sous toutes ses formes, que le présent ouvrage a été élaboré. Il permet de lire la loi électorale d’une manière simplifiée, qui regroupe les questions importantes suivant les étapes de la procédure judiciaire, tout en indiquant les références nécessaires à la loi électorale (la nouvelle constitution de la IVème République, promulguée le 04 mai 2018, la loi portant création des unités administratives et des Collectivités Autonomes et la liste des tous les partis politiques du Tchad) pour une élection démocratique, libre, crédible,  transparente, apaisés , réussieet acceptable pour le bonheur du peuple tchadien.

Il attire l’attention du lecteur sur les points ayant une répercussion sur l’issue du procès. Cet ouvrage constitue un document d’information, de sensibilisation et de vulgarisation,un guide pratique aux potentiels candidats aux élections présidentielles, législativeset communales qui se pointent à l’horizon.

Nous osons croire qu’il sera le bienvenu et servira d’un bon outil de travail aux praticiens du droit (Magistrats, Greffiers, Avocats ethuissiers de justice…) et un guide du citoyen.

Ne disposant pas de moyen financier, nous voudrionsavec l’aide de personnes de bonne volonté, le rendre accessible partout pour qu’il soit utile aux organes en charge des élections, aux acteurs de la vie électorale,aux juristes, aux partis politiques, aux regroupements de partis politiques, aux chercheurs,aux étudiants, aux journalistes, à la société civile, les partenaires au processus, aux citoyens et au grand public.

Je vous remercie

Me Ati Abdoulaye Ati Mahamat Expert électoral et Juriste constitutionnaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *