fbpx

L’Axe Abéché –Biteha: Le pont de waddi chok en aménagement par la commune d’Abéché

L’Axe Abéché –Biteha: Le pont de waddi chok en aménagement par la commune d’Abéché

La saison des pluies qui s’est installée vers mi-juillet dans la province du Ouaddaï, s’est déchaînée nerveusement en mois d’août. Les dieux de la pluie se sont montrés particulièrement généreux en matière de la pluie dans cette province. Pour preuve, des grosses pluies diluviennes s’abattent chaque soir sur la ville d’Abéché et ses environnants. Cette abondance pluviométrique n’est pas sans conséquences.

Les conséquences négatives de cette abondance de pluies dans cette province sont notamment : les inondations des champs aux abords des Ouadis, l’écroulement des maisons, la dégradation ou destruction de certaines voies de communication sont entre autres des dégâts causés. Ainsi, le tronçon reliant Abéché à Biteha en prend aussi le coup.

Selon Sadam Mahamat Idriss, responsable adjoint de la voirie urbaine que nous avons rencontrés, le petit pont de Ouadi-chok a été construit il y a de cela plusieurs années. Il est le seul axe qui facilite le mouvement des biens et des personnes. Pendant plus d’une semaine cette route a été coupée par les eaux de la pluie, stoppant ainsi le ravitaillement de la ville d’Abéché en denrées alimentaires de premiere nécessité.

Il est important de savoir aussi que, c’est la ville de Biteha qui alimente les habitants d’Abéché en eau potable, donc si la SNE ne carbure pas son central de production d’eau potable installé à Biteha, les Abéchois mourrirons de soif et les producteurs d’oignon et de laye de Biteha verrons leurs produits avariés si cette route reste coupée.
C’est pourquoi, les autorités de la mairie ont engagés du 13 au 15 septembre,à travers le service de la voirie afin de réparer cette voie.

Les abords du pont de Ouadi-chok ont subi une érosion dû à la pression des eaux de la pluie.

Conséquence, le pont se retrouve englouti par l’eau au milieu du dit Ouadi.

Les autorités communales de la province lancent un vibrant appel à l’endroit du gouvernement et des partenaires financiers pour les aider à aménager ce pont et tout le tronçon long de 38 km qui est une veine principale de ravitaillement de la ville d’Abéché en matière précieuses.
Ne dit-on pas que le développement passe par le développement de la route.
TWM ABECHE, EM Fils de l’Homme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *