fbpx

Tchad: Réunis en assemblée générale extraordinaire, les avocats cessent toutes activités jusqu’à nouvel ordre

🔴 « Le colonel Abdoulaye Ahmat Haroun a traité les magistrats de “ abit ”, qui signifie esclave, et “ farack ”, qui veut dire bâtard…

Quelques heures après ce qu’il qualifie « de digne de films de War West », l’Ordre national des avocats du Tchad réagit à travers un communiqué de presse signé du président de son conseil, le bâtonnier Me Athanase Mbaïgangnon.

👉 L’ordre des avocats confirme que des proches de l’officier de l’armée, dont des femmes et des hommes, armées lourdement armés ont fait irruption dans la salle d’audience ce matin et nargué les magistrats et des femmes ont poussé des youyous.

👉 Il rappelle que des pareils faits, qui ternissent l’image de la justice tchadienne, ont déjà ôté la vie à des magistrats, huissiers de justice et autres acteurs judiciaires dans un passé récent.

👉 De tels faits proviennent des personnes se réclamant proches du pouvoir.

👉 Il dénonce le manque de sécurité au palais de justice, l’immixtion des autorités et de l’inspection générale du ministère de la justice dans le déroulement des affaires judiciaires.

🔴 L’ordre des avocats exige :

👉 L’arrestation et la détention à la maison d’arrêt du colonel Abdoulaye Ahmat Haroun conformément au verdict du tribunal qui l’a condamné à 5 ans d’emprisonnement ferme.

👉 L’identification et la poursuite des proches du colonel et autres complices qui ont participé aux faits.

👉 Le renforcement de la sécurité au palais de justice.

👉 La cessation de toutes formes d’immixtion, à quelque niveau que ce soit, dans le cours normal de la justice.

🔴 Enfin, l’Ordre des avocats suspend les activités sur toute l’étendue du territoire jusqu’a nouvel ordre.

🔴Et pourra envisager d’autres actions, si nécessaire.

La voix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *