fbpx

Tchad : Pont de Ndillah dans le Mandoul, le faiseur des morts

Le pont de Ndila, situé entre Koumra et Moissala, qui a endeuillé plusieurs familles tchadiennes est abandonné au triste sort des usagers par les autorités.

L’on se rappelle encore de la date du 24 avril 2020 où 15 personnes sont mortes sur ce pont et une dizaine de blessés admis à l’hôpital. Malgré cette situation qui semblait rendre sensible les autorités tchadiennes, rien n’a changé jusqu’à ce jour 14 septembre 2020.

Dans un tweet du 25 avril de cette année, le président Deby a rendu ses condoléances aux familles endeuillées. D’aucuns qu’il allait aussitôt donner l’ordre de reconstruire ou réhabiliter ce pont. Malheureusement aucun acte n’est posé jusqu’à présent.

Hormis les commerçants et populations, les acteurs humanitaires empruntent également ce pont pour apporter de l’aide aux réfugiés et populations hôtes de Moissala et ses environs.

En attendant qu’une solution soit trouvée, beaucoup continuent à risquer leurs vies en traversant sur un pont bricolé par des sacs de sable pour faciliter le passage.

TWM BAIDEBNE JOEL TCHOCKÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *