fbpx

Littérature : le nouvel ouvrage de A. Absakine Yérima vient de paraitre

Ahmat Absakine Yérima, journaliste de formation, désormais écrivain, a organisé ce jeudi 10 septembre, la présentation de son premier ouvrage intitulé ‘’Tchad : le réveil diplomatique 1990 – 2020’’. La cérémonie a eu lieu au Centre culturel Baba Moustapha.

C’est un essai de 193 pages, édité en août dernier, par les éditions Proximité à Yaoundé au Cameroun. D’après le journaliste Ben Malala, modérateur de la cérémonie, Tchad : réveil diplomatique est un ouvrage qui « symbolise les efforts du Tchad ayant abouti à son passage dans ces importants et prestigieux organes de l’ONU et de l’UA, obtenu pour la première fois depuis son indépendance, au prix de tant de sacrifices fournis sur l’échiquier national, sous régional, continental et mondial ».

Ahmat Absakine Yérima est un journaliste, diplômé de l’institut de formation aux techniques de l’information et de la communication de Niamey au Niger où il a obtenu une Licence, option radio-Télé. Il a été Rédacteur en Chef à la Radio Nationale Tchadienne, successivement Chef de service presse adjoint à l’Assemblée Nationale et à la Présidence de la République avant de devenir Attaché de Presse pendant six ans à la Mission Permanente du Tchad auprès de l’ONU à New York. Depuis 2019, Ahmat A. Yérima occupe le poste de Conseiller Culturel à l’Ambassade du Tchad au Burkina Faso.

A travers ‘’Tchad : le réveil diplomatique 1990 – 2020’’, Ahmat Yérima a résumé « quelques efforts fournis par son pays sur les plans politique et socio économique depuis 1990, lui ayant permis de réaliser, ces dernières années, des exploits diplomatique sans précédent » affirme ce dernier. Selon lui, l’admission du Tchad au Conseil de Sécurité de l’ONU comme membre non permanent, de janvier 2014 à décembre 2015, son accession à la présidence de l’Union africaine puis l’élection de son ancien Ministre des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat, à la présidence de la Commission de  l’UA sont là les succès résultant de tous ces efforts évoqués.

L’auteur a également évoqué de l’apport  du Tchad ces derniers années, dans la consolidation des acquis des organisations sous-régionales aux quelles il appartient. Il a laissé entendre que « le nombre important de ses cadres dans les instances dirigeantes des institutions comme la CEEAC, la CEMAC, la CBLT, le CILSS, BAD, etc. »  témoigne de la récompense de ces apports.

Le livre est subdivisé en six chapitres, avec une taille de police incitative et un style d’écriture plus journalistique que littéraire. Le premier chapitre donne un « Aperçu sur le Tchad » avec quelques données géographique, économique, démographique, culturel, etc. Il fait aussi un petit rappel des guerres et des régimes qui se sont succédé de 1960 à 1990.

Les deux points saillant de l’ouvrage de Ahmat Absakine Yérima sont la «  Coopération entre le Tchad et l’ONU » développé au Chapitre 3, et « Le contexte d’admission du Tchad au Conseil de Sécurité » présenté au chapitre 4. Les deux derniers chapitres démontrent la position du Tchad sur le Terrorisme et un rappelle du contexte de l’élection du Chef de l’Etat tchadien à la présidence en exercice de l’Union Africaine en 2016.

En guise de conclusion l’auteur a fait savoir que « Le Tchad qui revient de loin, de très loin, a malgré ses ressources, pu surmonter ses propres difficultés pour faire parler de lui à l’échelle internationale. » et d’après lui, cela mérite une félicitation et un encouragement à l’endroit de son peuple et ses dirigeants.

Moïse Dabesne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *