fbpx

Énergie :Le CTVC appelle ARSAT à réagir face à la pénurie artificielle du gaz Butane

Tchad : Le CTVC dénonce l’interdiction du remplissage croisé du gaz butane

Le Collectif Tchadien contre la vie chère (CTVC) a animé une conférence de presse ce mercredi 9 septembre, à la maison des médias du Tchad.

L’objectif de cette conférence est de dénoncer et d’expliquer l’interdiction du remplissage croisé, par les autorités en charge du pétrole, des mines et de l’énergie.

Selon Dingamnayal Nely Versinis, président du CTVC, le ministre en charge de l’énergie sortant, Mahamat Hamid koua et l’ancien Directeur général adjoint de l’ARSAT, Hamid Djoumino Djouma, ont par un arrêté du 14 juillet 2020, interdit le remplissage et la vente croisée du gaz Butane. << Chose que le CTVC trouve inadmissible, étant donné que les bouteilles vides sont les propriétés exclusives des usagers.>> explique Versinis.

Pour Versinis, cette décision émane des groupes d’individus tapis dans l’ombre bien connus, animés par le seul souci de la plus-value et du goût immodéré du profit de soi au détriment de la masse populaire sans que l’autorité publique ne réagisse. Il a ajouté que << la situation s’empire mais les plus hautes autorités et les responsables de l’ARSAT ne disent pas la vérité autour de la pénurie du gaz butane.>>

De ce qui précède, le CTVC estime que ce problème est l’œuvre de certains marketers mal intentionnés et véreux, qui cherchent coûte que coûte à se positionner en situation de monopole de la vente du gaz, tenant à créer la surenchère et la pénurie artificielle pour faire souffrir les tchadiens comme en 2019.

Le CTVC n’a pas manqué de demandé au nouveau ministre de l’énergie et le nouveau Directeur général de L’ARSAT d’annuler purement et simplement l’arrêté 133/PR/MPME/ARSAT/2020, du 14 juillet 2020 et la note de service N° 0716/ARSAT/DT/SEG/2020 pour nous éviter une tension sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *