fbpx

RDC : Rassemblment pour l’expulsion de l’ambassadeur du Rwanda

La police congolaise a dispersé vendredi à Kinshasa un rassemblement de quelques centaines de manifestants qui réclamaient l' »expulsion immédiate » de l’ambassadeur du Rwanda en République démocratique du Congo, a constaté l’AFP.

La police a utilisé des gaz lacrymogène et des tirs de sommation pour disperser les activistes qui accusent le diplomate rwandais, Vincent Karega, de « révisionnisme » après un tweet controversé sur l’histoire douloureuse des relations entre les deux pays.

Le rassemblement avait été interdit par les autorités, selon l’un des organisateurs.

A l’origine de la manifestation, les mouvements citoyens Lucha et Filimbi demandaient également l’arrêt des menaces contre le prix Nobel de la paix congolais 2018 Denis Mukwege. « Touche pas au prix Nobel », pouvait-on lire sur une affichette tenue par un manifestant.

Le docteur Mukwege s’estime menacé depuis qu’il a dénoncé un massacre de civils en juillet dans sa province du Sud-Kivu à la frontière du Rwanda.

Avec le soutien d’opposants, les organisateurs demandent également la fin de l’impunité des crimes dans l’Est de la RDC.

« Nous réclamons la justice et la réparation pour tous les actes que le Rwanda a commis au Congo, pour les massacres qui se sont passés. Jusqu’aujourd’hui on n’a pas eu de réparations », a déclaré à l’AFP un manifestant, Héritier Masingeni.

En réponse à un Congolais sur Twitter, l’ambassadeur rwandais Vincent Karega avait contesté la responsabilité de son pays dans un massacre de civils en 1998 dans l’Est de la RDC.

Son tweet -rapidement effacé- avait relancé la colère d’une large partie de l’opinion congolaise, qui accuse le Rwanda d’être à l’origine des guerres et des conflits dans l’Est de la RDC depuis 25 ans.

« Je ne suis pas révisionniste. J’ai posé des questions sur des accusations portées contre mon pays. Je n’ai pas remis en cause les morts ou quoi que ce soit », a déclaré l’ambassadeur rwandais interrogé par l’AFP jeudi soir.

Source: africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *