fbpx

Guéra : Préparatifs de la semaine nationale de l’arbre dans la ville de mongo

Une rencontre a eu lieu ce samedi 05 septembre 2020 entre les organismes défenseurs de l’environnement, la commune de Mongo et les jeunes. C’était dans la salle de réunion de la Commune urbaine de Mongo.

Cette rencontre s’est déroulée en présence du Maire de la Commune de mongo, Hassan Souleymane Adam, du président de l’association des jeunes du Guéra Mahamat Senoussi Nawar, d’un Expert en changement climatique ainsi que plusieurs jeunes conviés pour la circonstance.

La rencontre s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la semaine nationale de l’arbre édition 2020. A cet effet, la commune urbaine de Mongo et le projet PARSAT( Projet d’Appui à la Résilience des Systèmes Agricoles au Tchad) envisagent moderniser les activités de la semaine de l’arbre en incluant les jeunes pour sensibiliser la population sur l’importance de la plantation des arbres.

Dans son mot d’ouverture, le Maire de la Commune urbaine de Mongo, M. Hassan Souleymane Adam a déclaré que la semaine nationale de l’arbre marque un moment unique pour le Tchad, car à travers cette semaine chacun se mettre au travail pour planter au moins un arbre chez lui et devant sa devanture. Pour le Maire, cela ne doit désormais se passer par l’implication des jeunes afin que ces derniers sensibilisent la population dans les quartiers et carrés sur les effets néfastes de la désertification.

Hassan Souleymane Adam a ainsi rappeler aux jeunes leur rôle dans les objectifs du développement durable.
Quant à M. Foulnou Solkisam, Expert en changement climatique au projet PARSAT( Projet d’Appui à la Résilience des Systèmes Agricoles au Tchad), a d’abord remercié les jeunes pour leur présence. Il a ensuite débuté son discours en guise d’un exposé débat sur le thème: «« Les jeunes face aux défis du développement durable»» pour agrémenter la rencontre et à travers cela, faire un rappel sur l’importance de la jeunesse dans le développement.

Pour l’homme de l’environnement, si l’on insére pas les jeunes dans la lutte contre la désertification en plantant des arbres, la semaine ne sera riche, car les jeunes sont «« le levier du développement» », déclare l’environnementaliste.
«« le moment est venu pour que les jeunes puissent prendre le devant dans certaines choses et nous on va les accompagner»», conclut-il.

Pour rappel, cette rencontre se tiendra chaque fin de la semaine afin conscientiser les jeunes dans le développement local.

@TWM MONGO, MOUSSA TAHIR MAHAMAT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *