fbpx

Angola: Les chauffeurs de taxi soumis aux tests de Covid-19

L’Angola prend de nouvelles mesures contre l’épidémie de Covid-19, en organisant un dépistage massif de ses chauffeurs de taxi.

Le secrétaire d’État à la Santé publique, Franco Mufinda, a déclaré que l’objectif était de tester environ 30.000 chauffeurs de taxi de la capitale Luanda.

Pour ce premier jour de dépistage, les autorités sanitaires ont prévu l’accueil de 5.000 chauffeurs de taxi.

Rafael Inacio, président de l’association des taxis de Luanda explique que cette campagne de test fait suite à la demande des syndicats de taxi d’Angola :

« Notre association a demandé au gouvernement d’agir et d’organiser une séance de dépistage pour les chauffeurs de taxi, car ce sont eux qui sont en danger, ils transportent la population. Il est important qu’ils soient testés et qu’ils connaissent leur statut afin de pouvoir travailler en préservant leur sécurité et celle de leur passagers ».

Francisco Pedro Felix, chauffeur de taxi, s’est dit rassuré par cette initiative :

« Oui, je suis très heureux, très satisfait en fait, car ce résultat va me faciliter le travail. Sur la route, je pourrai prouver à la police que je ne suis pas malade et c’est un soulagement pour moi ».

La fin du dépistage des chauffeurs de taxi de Luanda est prévue mercredi prochain dans la commune de Viana.

Avec 2471 cas de coronavirus et 106 décès l’Angola reste un des pays d’Afrique subsaharienne, les plus surs d’un point de vue sanitaire.

Le pays a mandaté la société chinoise BGI pour l’installation de 5 laboratoires capables de dépister 6.000 personnes par jour.

Source: africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *