fbpx

Abeché : Une mission du ministère de la santé déplore «l’amalgame» sur la prise en charge du Chikungunya

Chikungunya : La mission du secrétaire d’État à la santé à Abeché.

Après avoirs visité plusieurs structures sanitaires de la ville d’Abéché, la délégation conduite par le secrétaire d’État à la santé publique et à la solidarité nationale Dr Djiddi Ali Sougoudi a enregistré plusieurs doléances. Ce Mardi en présence du gouverneur de la province du Ouaddaï Ibrahim Seid Mahamat ainsi que plusieurs personnalités civiles et militaires de la place.

Dans la restitution faite par le Directeur Général du ministère de la santé publique et de la solidarité nationale Dr Ismaël Bahar Bachar.


Selon la mission, la gestion des fiches de stock dans la pharmacie est mal faite surtout concernant les maladies prises en charge. Le circuit et les traitements des malades de Chikungunya est mal tracé par les autorités sanitaires de la place.

Par rapport à la prise en charge du paludisme il y’a une mauvaise gestion de cette maladie.

Pour le Directeur général du Ministère de la santé, il y’a un amalgame total concernant la prescription des médicaments par rapport à la pandémie de Chikungunya.

«Nous allons tout faire pour laisser un protocole par rapport à la prescription et le traitement des patients» dixit Dr Ismaël Bahar Bachar.

Il faut suivre de prêt la maladie de Chikungunya qui souffrent de diabète et la crise d’asthme.

Une distribution de masse des moustiquaires imprégnés est prévue dans le Ouaddaï sous les ordres du ministre de la santé publique.

Des formations des agents sanitaires sont également prévues pour éviter l’amalgame entre palu et Chikungunya. Cette formation va concerner les agents de santé du public et du privé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *