fbpx

Lutte contre la COVID-19 dans le Kanem : la France signe une convention de 500 000€ avec ACTED

Le Chargé d’affaires de l’Ambassade de France au Tchad, Marc Didio, le Directeur adjoint de l’Agence française de développement (AFD), Vincent Thévenot et le Directeur pays de l’association ACTED, Raphaël Mosca ont signé le 13 août 2020 une convention de financement d’un montant de 500 000 euros, soit environ 328 millions de francs CFA, du projet de prévention de la propagation de la COVID-19 dans la province du Kanem.

L’objectif de ce projet est de contribuer à la prévention et à la lutte contre la propagation de la COVID-19 dans le Kanem, et de renforcer les structures de santé locales.

D’une durée de neuf mois, ce projet soutenu par l’AFD et confié à l’ONG française ACTED sera mené en étroite collaboration avec le District Provincial (DSP) du Kanem. Il poursuit les objectifs suivants :

La promotion des mesures barrières et des bonnes pratiques de santé, d’hygiène et d’assainissement pour prévenir la propagation de la COVID-19 ;
L’amélioration de la résilience des ménages les plus vulnérables aux impacts socio-économiques de la COVID-19 ;
Le renforcement des structures de santé, en particulier pour assurer le maintien des services de santé essentiels en période de crise sanitaire.
Il vise également à améliorer l’accueil des patients à travers la réhabilitation et la construction de forages et de latrines, la dotation aux formations sanitaires en petit matériel de protection et produits de désinfection, ainsi qu’à améliorer les conditions de prise en charge des patients à travers la distribution de repas, de biens non alimentaires (couvertures, moustiquaires, nattes) et de produits d’hygiène.

Il permettra également de renforcer les capacités des structures de santé en veillant à intégrer les enjeux liés au parcours des patients infectés par le virus et à apporter des appuis au maintien des services.

Le projet contribuera à améliorer l’autonomie économique des femmes à travers la mise en place d’Activités Génératrices de Revenus (AGR).

1 300 ménages seront plus particulièrement concernés et environ 30 000 personnes vivant dans les zones ciblées bénéficieront de ce projet.


Source : Ambassade de France au Tchad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *