fbpx

N’Djamena : Un canal de drainage devenu un tombeau à ciel ouvert dans le 8ème arrondissement

Dans le 8ème arrondissement de la ville de N’Djamena, un canal de drainage des eaux créé des risques pour la population.

Construit par une société de la place, le canal traverse plusieurs quartiers; à savoir, Ndjari,  NGabo, chadar talata, Dinguessou et tant d’autres.

Avec une profondeur de plus de 2 mètre, ce canal non couvert et sans garde-fou, constitue un danger pour les personnes âgées, surtout les enfants pendant cette saison pluvieuse.

Un jeune du quartier NGabo a témoigné du danger que le canal a engendré : « Il y a de cela plus de deux semaines, une femme avec son enfant au dos a chuté dans ce canal, l’enfant noyé a rendu l’âme sur place.  On se demande souvent si les autorités communales sont conscients de cette situation» s’interroge-t-il

Mahamat Ali, un père de famille au quartier Ndjari «Nous ne pouvons pas envoyer nos enfants à la boutique ni chez les voisins, car, entre ma maison et le canal, il y a une distance 2 mètres, j’ai des petits enfants à la maison  nous sommes inquiets».

Il y’ a trois jours, une voiture a glissé dans le Canal à Ngabo Rue de 40, le Chauffeur ne connaissait pas le quartier et s’est retrouvé dans le canal nous raconte Issa oumar un boutiquier du quartier.

Les autorités communales et l’entreprise en charge de la construction sont interpellées pour finaliser ce canal afin de rassurer les mouvements des habitants de la commune du 8ème arrondissement.

@TWM Hadjoro Alwali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *