fbpx

Médias : Le ministre Cherif Mahamat Zène en visite à l’ONAMA

Le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement Cherif Mahamat Zène a effectué une visite de prise de contact à l’office national des Medias Audiovisuels, ONAMA ce mardi 18 août 2020.

Ce matin, la cour de l’ONAMA est bondée par les agents venus l’accueillir mais aussi écouter le premier responsable de la communication récemment nommé à la tête du département.

Le Directeur General de l’Office National des Medias Audiovisuels Boukar Sanda a souhaité, au nom des agents de l’institution, la cordiale bienvenue au ministre.  Après les protocoles des civilités, Boukar Sanda a fait la genèse des institutions dissoutes qui ont conduit à la naissance de l’ONAMA.

Le Directeur General a aussi détaillé les difficultés que connait cette institution, tout en rassurant de la disponibilité des agents compétents et résilients  pour relever les défis. « Monsieur le ministre, vous nous avez demandé d’oser dans la créativité afin de rendre les medias plus compétitifs. Tout en nous rassurant votre soutien, nous avons commencé à oser et à créer, par ce soutien, vous avez répondu à la grande préoccupation», déclare-t-il.

A l’issu des efforts consentis pour offrir des conditions de travail optimales aux agents, Boukar Sanda a informé que la grille salariale va s’améliorer ce mois.

Le ministre de la communication porte-parole du gouvernement, cherif Mahamat Zène intervient à son tour. Il a appelé les agents des médias au professionnalisme et à la transparence dans la gestion des médias publics.

Le ministre de la communication porte-parole du gouvernement a exhorté les responsables au respect de la hiérarchie et une collaboration étroite entre la radio et la télévision. «Le défi de taille qui attire notre attention, est celui, de la prise en main du nouveau siège de l’ONAMA avant la fin de l’année 2020.» a signifié le ministre.

Le ministre a également doigté les agents sur les difficultés que fait face l’office, selon lui, la faute ne revient pas uniquement à l’Etat, les agents aussi ont une part de responsabilité.

Pour une gestion optimale, le ministre compte envisager un audit des ressources de l’ONAMA à fin de dégager les insuffisances et trouver des solutions idoines, pour permettre à cette entité, dit-il, indispensable pour la promotion de la culture.

Toumai Web Medias.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *