fbpx

Niger: Retour de l’insécurité dans la zone frontalière avec le Nigeria

Le groupe terroriste  Boko Haram continue de multiplier les actions dans la zone frontalière du Lac Tchad.
 Dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 août 2020, la ville de Nguiguimi était la cible d’un enlèvement de plus de 20 personnes.
Selon une source locale, aux environs de  23h heure locale, des terroristes turbanées et armées sont venues enlever plusieurs personnes.
Paysans ou commerçants, ici, personnes n’est à l’abri d’un enlèvement par Boko Haram precise la source.
Les terroristes ont traversé le fleuve et marché à pieds dans les quartiers pour ne pas attirer l’attention des forces de défense et sécurité.
Fondé en 2002, le Boko Haram est en état d’insurrection depuis 2009 dans le but d’établir un État islamiste dans le nord du Nigeria. Il multiplie les exactions et  s’attaquant particulièrement aux populations dans la zone du Lac-Tchad. Les cas d’enlèvement sont très fréquents parmi le mode opératoire de Boko Haram dont le plus important était en 2014 celui de 200 lycéennes de Chibok au Nigeria

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *